Martine Pepin

Les dix personnalités politiques de l’année 2017

1. Martine Pepin

Après avoir travaillé pendant plusieurs années à la direction générale de la Chambre de commerce de la rive sud, Martine Pepin a fait le saut en politique municipale en tenant sa chance à la mairie de Bécancour. La candidate a mené une campagne intensive au cours de laquelle elle n’a pas manqué de critiquer son adversaire, Jean-Guy Dubois, pour son modèle économique et touristique, ce qui a donné lieu à un débat musclé. Celle qui est également entrepreneure a finalement mordu la poussière en ne récoltant que le quart des voix. 

Jean-Guy Dubois

2. Jean-Guy Dubois

Même si Martine Pepin l’aura poussé dans ses derniers retranchements avec sa campagne plutôt agressive, Jean-Guy Dubois a su résister à ses attaques en se faisant réélire facilement à la mairie de Bécancour avec près de 76 % des voix 

Pour le vétéran de la politique, il s’agissait d’un deuxième mandat consécutif après avoir occupé le même poste de 1985 à 1995. Le maire Dubois a réitéré son partenariat avec Innovation et Développement économique Trois-Rivières et sa priorité pour un incubateur d’entreprises de technologies vertes.

Geneviève Dubois

3. Geneviève Dubois

La mairesse de Nicolet a été réélue sans opposition, près d’un an après avoir connu le même sort aux élections partielles pour succéder à Alain Drouin. Au cours de l’année, elle aura été confrontée aux inondations printanières en plus de mener une bataille pour maintenir les services de santé sur son territoire. La mise en place d’un budget citoyen a connu un bon succès. À la suite des élections municipales, Mme Dubois est devenue la première femme à occuper le poste de préfet de la MRC Nicolet-Yamaska. De plus, elle a été élue présidente de la Table des MRC du Centre-du-Québec.

Normand Beaudoin

4. Normand Beaudoin

Au terme de deux mandats à la mairie de La Tuque, Normand Beaudoin a décidé de quitter la vie politique. Son bilan est marqué, entre autres, par les fêtes du centenaire qui ont donné naissance aux jeudis centre-ville et la réalisation de la piste cyclable. Toutefois, c’est son manquement au Code d’éthique et de déontologie de la Ville qui a surtout retenu l’attention. La Commission municipale du Québec lui a imposé une sanction à la suite d’une plainte déposée par le conseiller municipal Luc Martel concernant une facture de restaurant d’une centaine de dollars.

Pierre-David Tremblay

5. Pierre-David Tremblay

Avec le retrait de Normand Beaudoin, la Ville de La Tuque a un nouveau maire, soit Pierre-David Tremblay. L’ancien maire de La Bostonnais a défait trois adversaires lors du scrutin municipal. Son élection n’a pas été sans controverse alors que la localisation de sa résidence a soulevé un certain questionnement sur son éligibilité. De plus, il aura heurté la sensibilité de plusieurs gens d’affaires en critiquant l’offre commerciale. Il a terminé l’année en réclamant du gouvernement du Québec un soutien financier à l’agglomération de La Tuque.

François-Philippe Champagne

6. François-Philippe Champagne

Le député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, a accédé au cabinet de Justin Trudeau en devenant ministre du Commerce international. Lors de son assermentation, l’ancien secrétaire parlementaire aux Finances disait voir son rôle comme celui d’un vendeur en chef du Canada pour faire connaître les entreprises et faciliter leur entrée dans les marchés internationaux. 

Au cours de l’année, il a participé, entre autres, à l’annonce d’investissements au Centre national de vérification et de recouvrement de Shawinigan et au Parc national de la Mauricie. 

Julie Boulet

7. Julie Boulet

La ministre du Tourisme a multiplié les annonces gouvernementales en 2017 en tant que ministre responsable de la Mauricie. La réforme électorale, qui fait disparaître le comté de Saint-Maurice, a pour effet de redéfinir son propre territoire. Or, avec la création de la nouvelle circonscription de Laviolette-Saint-Maurice, elle a eu maille à partir avec son collègue Pierre Giguère qui aspire aussi à représenter le nouveau comté. Par ailleurs, Julie Boulet a été plongée dans une légère controverse avec le Mouvement laïque québécois (MLQ) après avoir prononcé la traditionnelle prière du cow-boy au Festival western de Saint-Tite.

Pierre Giguère

8. Pierre Giguère

Le député de Saint-Maurice a appris la disparition de son comté à la suite de la réforme électorale annoncée par le Directeur général des élections. Déterminé à poursuivre sa carrière politique, il s’est attiré les foudres de sa collègue Julie Boulet en ne faisant rien pour décourager des militants de Saint-Maurice à tenter de la faire battre en vue du prochain scrutin. «Il m’a manqué de respect», a-t-elle déclaré par rapport à son voisin de comté. Pierre Giguère a terminé l’année en réitérant sa volonté de représenter la future circonscription de Laviolette-Saint-Maurice et en niant une éventuelle candidature caquiste.

Jean-François Aubin

9. Jean-François Aubin 

Le conseiller municipal a tenté sa chance à la mairie de Trois-Rivières en affrontant le maire sortant, Yves Lévesque. Au terme d’une campagne électorale âprement disputée, il aura obtenu 45 % des voix. Dès l’annonce de sa candidature, il n’a pas hésité à pointer du doigt la façon de faire du premier magistrat qui, selon lui, mise sur «les gros projets qui flashent», citant le projet de fontaine/jeux d’eau à l’Amphithéâtre Cogeco auquel il s’est opposé. Un des moments forts de sa campagne aura été l’appui sans équivoque de l’ex-greffier, Me Gilles Poulin, qui invitait ouvertement les électeurs à congédier Yves Lévesque. 

Yves Lévesque

10. Yves Lévesque 

Le maire de Trois-Rivières a décroché un cinquième mandat consécutif à la tête de la Ville, en remportant la victoire aux dépens de son adversaire, le conseiller municipal Jean-François Aubin, et du troisième candidat, André Bertrand. 

Sauf que depuis le scrutin de novembre, le premier magistrat doit composer avec une majorité de conseillers qui remettent en question ses orientations, au point de provoquer des délais dans l’adoption du budget pour satisfaire à leurs demandes.