L'attaché de presse de M. Péladeau affirme que le candidat vedette participera à tous les débats organisés par le Parti québécois et aux autres «selon ses disponibilités».

Les dix événements de l'année en politique

Le candidat fantômePierre Karl Péladeau est devenu le sixième candidat à se lancer dans la course à la direction du PQ, après Martine Ouellet, Bernard Drainville, Pierre Céré, Jean-François Lisée et Alexandre Cloutier. Dans la région, M. Péladeau a déjà trouvé des supporters dans Champlain et Maskinongé où il a participé à des activités partisanes. Par ailleurs, les oreilles de l'ex-député de Nicolet-Yamaska et ex-chef d'Option Nationale, Jean-Martin Aussant, bourdonnaient l'automne dernier alors que tous les chroniqueurs politiques le voyaient dans leur soupe. Son nom revenait continuellement comme candidat possible à la direction du Parti québécois. Il faut dire que depuis Londres où il travaille, il s'était immiscé dans la course au leadership en plaidant pour une véritable «refondation» du PQ.
<p>Jean-Denis Girard</p>
<p>Danielle St-Amand</p>
Toujours présente
L'ex-députée libérale de Trois-Rivières, Danielle St-Amand, reste très présente dans l'actualité trifluvienne et accepte souvent de prêter son nom à de bonnes causes comme le Centre Le Havre ou même la campagne du coquelicot. Récemment nommée au conseil d'administration du Port de Trois-Rivières, elle a quand même pris le temps de faire son bout de chemin de Compostelle, le printemps dernier. Elle entreprendra finalement une nouvelle carrière à la mi-janvier à l'Université du Québec à Trois-Rivières à titre de directrice du Service du développement institutionnel.
Un retour
Peut-on parler d'un retour aux sources pour l'ex-ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, et responsable de la Mauricie et du Centre-du- Québec, Yves-François Blanchet, qui d'imprésario à ministre, est devenu animateur de tribune téléphonique au 106,9 FM Mauricie et dont le thème musical décoiffant a été créé par son poulain Éric Lapointe?
Un titre encombrant
Même le nouveau ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l'Allègement réglementaire et au Développement économique régional et ministre responsable de la région de la Mauricie... et député libéral de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, trouve son titre trop long. Il le dit souvent à la blague. Jusqu'à maintenant, le ministre a fait un parcours quasi sans faute, mais aussi sans éclat, aux dires de certains... ce qui n'est pas un défaut répliquent des proches du ministre Bolduc.
Discrète
Après un début de mandat difficile (mention de son nom à la commission Charbonneau, pas de nomination au conseil des ministres et doigt d'honneur à l'Assemblée nationale), la députée de Laviolette, Julie Boulet, se fait finalement discrète, mais prend toujours autant au sérieux son rôle de députée.
Candidat en attente
Où est François-Philippe Champagne? Il est partout. Le candidat libéral confirmé dans Saint-Maurice-Champlain semble être doté du don d'ubiquité tant il ne manque aucun événement: conférence de presse, colloque, forum ou campagne de charité. Et ça marche! Tout le monde semble déjà reconnaître le vice-président de Bionest technologie. Par ailleurs, le maire Yves Lévesque laisse (encore une fois) courir les rumeurs de sa candidature pour le Parti conservateur dans Trois- Rivières alors que Charles Olivier aimerait représenter le Bloc québécois.
Un Noël spécial
Robert Aubin, député NPD de Trois-Rivières ainsi que sa consoeur Ruth Ellen Brosseau, députée de Berthier-Maskinongé, passeront sans doute un temps des Fêtes particulièrement apprécié après avoir échappé à un tireur fou à Ottawa. Les deux seront candidats aux prochaines élections.
Je serai celui-là
«S'il n'en reste qu'un je serai celui-là.» C'est ainsi que Louis Plamondon, député bloquiste de Bas-Richelieu-Nicolet-Bécancour, a réagi à la démission du bloquiste Jean-François Fortin, et cette boutade est presque devenue réalité, car aux prochaines élections, il sera le seul «député sortant» à se représenter pour le Bloc.
Encore plus discrète
Encore plus discrète que Julie Boulet, c'est Lise Saint-Denis, députée libérale de Saint-Maurice- Champlain qui tirera sa révérence aux prochaines élections fédérales. La députée d'abord élue sous la bannière néodémocrate à la surprise générale, a littéralement été absente de la vie politique régionale au cours de 2014.
Du galon
Le député de la CAQ, dans Nicolet-Bécancour, Donald Martel a été nommé whip de sa formation et semble de plus en plus à l'aise dans ses fonctions parlementaires... et dans son rôle d'opposition dans la région. Les dernières élections ont en effet pris la forme d'une vague rouge sur la Mauricie, alors que les Luc Trudel et Noëlla Champagne étaient battus et que Maskinongé, Trois-Rivières et Laviolette restaient aux mains des libéraux.