Des opposants à la fluoration.

Les dix événements de l'année à Trois-Rivières

L'abandon de la fluoration
Le 21 novembre dernier, la Ville de Trois-Rivières a choisi de faire marche arrière dans le dossier de la fluoration de l'eau potable. Alors qu'une forte opposition se faisait sentir avec une pétition de près de 20 000 noms, le maire Yves Lévesque a justifié sa décision par un manque de collaboration de la Santé publique. Le dossier aura fait l'objet de deux votes divisés du conseil municipal depuis 2012. C'est toutefois à l'unanimité que le conseil a voté en faveur de l'abandon de ce programme.
L'Amphithéâtre Cogeco.
Une fontaine électorale?
La fontaine de l'Amphithéâtre Cogeco (ou jeux d'eau, c'est selon), aura fait pas mal jaser vers la fin de l'année 2016. Le projet évalué à 1,8 M$ n'a pas fait l'affaire de certains conseillers municipaux. Dans une tentative de compromis, le projet a été ramené à 1,5 M$, mais le projet fut tout de même adopté sur division. C'est notamment lors des discussions soulevées autour de cette fontaine qu'on a pu comprendre que le conseiller municipal de Marie-de-l'Incarnation, Jean-François Aubin, réfléchissait à sa candidature à la mairie. La fontaine aura-t-elle été l'élément déclencheur de la campagne électorale 2017?
Des investissements à l'Amphithéâtre Cogeco
Outre l'annonce de la construction de jeux d'eau, l'Amphithéâtre Cogeco a continué de se faire une beauté en 2016. L'arrivée des lettres monumentales a fait beaucoup jaser et donné une signature différente à l'Amphithéâtre. Un projet qui aura coûté un peu plus de 200 000$. Par ailleurs, la Ville fait finalement l'acquisition d'un nouveau système de son au coût de 720 000$ pour remplacer celui qui ne convenait visiblement pas et qui avait coûté 857 000$.
Feu vert au Colisée
Le 13 juillet, le gouvernement du Québec confirme sa participation financière de 26,8 M$ dans la construction du nouveau colisée de 5000 places. Si la Ville a, en début d'année, tenté quelques négociations avec la Commission scolaire du Chemin-du-Roy pour l'implanter sur un terrain non loin de l'école secondaire Chavigny, c'est finalement sur un terrain du District 55 qu'il sera construit, au croisement des autoroutes 40 et 55.
Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, et microcochon Bacon.
Les animaux au coeur du débat
Partout au Québec, la question de la réglementation municipale entourant la garde de chiens pitbull aura fait jaser. À Trois-Rivières, les pitbulls sont toujours permis selon le règlement municipal encadrant la garde d'animaux domestiques. Les poules en milieu urbain ainsi que le microcochon Bacon auront aussi volé la vedette à quelques reprises lors de séances du conseil municipal. Or, malgré la démonstration d'une certaine sympathie de la part du maire, les demandes pour faire reconnaître ces animaux comme des animaux domestiques sont à ce jour demeurées lettres mortes.
Le terrain de l'ancien bunker des Hells Angels a été vendu.
Le terrain des Hells vendu
Le terrain de l'ancien bunker des Hells Angels a finalement été vendu en 2016. Depuis l'opération SharQc en 2009, le bâtiment avait fait l'objet d'une ordonnance de blocage de Québec. L'an dernier, la propriété avait été remise à la Ville, qui a finalement pu démolir le bâtiment. Le terrain a été mis en vente en 2016, afin de récupérer les taxes municipales impayées. La Ville aura pu en tirer 200 000$ grâce à un promoteur qui y bâtira sous peu un immeuble pour accueillir des bureaux.
Le centre-ville de Trois-Rivières
Le centre-ville
Dans le but de promouvoir l'installation de places d'affaires au centre-ville, IDÉ Trois-Rivières, la Ville et la SDC s'unissent afin de créer des incitatifs financiers pour encourager les entrepreneurs et professionnels à occuper le centre-ville. Parallèlement, les yeux se tournent rapidement vers l'édifice Loiselle, cet été, avec la construction de la fameuse terrasse en porte-à-faux du restaurant Manhattan, qui n'aura pas fait l'unanimité au conseil municipal de Trois-Rivières.
Photo : sylvain mayer ouverture Tanguay trois-rivieres
Développements commerciaux
Plusieurs développements commerciaux prennent de l'ampleur en 2016 à Trois-Rivières. Évidemment, difficile de passer sous silence le District 55 qui prend de plus en plus forme, notamment avec l'ouverture en grande pompe du nouveau Ameublements Tanguay. Mais notons également le développement du secteur commercial du quartier Le Citadin près du boulevard des Chenaux, avec 18 M$ d'investissements et près de 200 emplois créés.
Développement domiciliaire
Le développement domiciliaire ne semble pas connaître d'essoufflement en 2016 à Trois-Rivières, avec l'annonce de nombreux projets immobiliers aux quatre coins de la ville. La mise en chantier du second immeuble de condos de Trois-Rivières-sur-Saint-Laurent, l'immeuble du 8 Duplessis, le projet Cité Nova, le développement domiciliaire dans le District 55, le développement de condos sur le site de Place Belvédère, le projet domiciliaire Baie-Jolie - quartier naturel à Pointe-du-Lac ne sont que quelques exemples des annonces survenues en 2016.
Les plans du projet de l'hôtel Delta.
Une plus grande offre hôtelière
Plusieurs projets hôteliers ont été annoncés en 2016 dans la région. Le futur centre des congrès de l'hôtel Delta, un investissement de près de 48 M$, devrait voir le jour à l'automne 2018 avec notamment un second hôtel de 80 chambres pour ajouter à l'offre actuelle. Dans un autre créneau, celui du tourisme de détente, le KiNipi spa et bains nordiques annonce la construction d'un hôtel de 24 unités de luxe. Du côté du District 55, on attend d'une journée à l'autre la première pelletée de terre du futur Holiday Inn Express et Suites qui comptera 111 chambres.