Les données fédérales révèlent que pour l’ensemble de l’année 2017, près de 49 800 demandeurs d’asile sont arrivés au pays, dont la moitié en passant par le Québec.

Les demandeurs d’asile interceptés à la frontière en hausse

Le nombre de demandeurs d’asile qui ont franchi la frontière canado-américaine de façon irrégulière a augmenté d’un peu plus de 20% en décembre par rapport au mois précédent.

De nouvelles données du gouvernement fédéral révèlent que 1978 migrants ont été interceptés à la frontière par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en décembre, comparativement à 1623 en novembre, et après une baisse enregistrée depuis la vague de l’été dernier.

La presque totalité de ces demandeurs en décembre (1916) ont été interceptés au Québec; 40 autres sont arrivés en Colombie-Britannique et 22 au Manitoba, mais aucun dans les autres provinces.

Ces chiffres diffèrent considérablement de ceux enregistrés l’été dernier, alors que près de 3000 demandeurs avaient été interceptés au Québec en juillet, et plus de 5500 en août. Mais le mois de décembre constitue le troisième mois le plus achalandé à la frontière en 2017, malgré tout le travail mené depuis l’été par le gouvernement fédéral pour informer les migrants en situation irrégulière aux États-Unis que leur demande ne sera pas automatiquement acceptée au Canada.

Les demandes d’asile ont aussi augmenté aux postes frontaliers officiels, avec des hausses enregistrées aux aéroports et aux points d’entrée terrestres.

Les données fédérales révèlent que pour l’ensemble de l’année 2017, près de 49 800 demandeurs d’asile sont arrivés au pays, dont la moitié en passant par le Québec. Il faut remonter à 2001 pour retrouver plus de 40 000 demandes d’asile en une seule année au Canada.

Des quelque 20 600 demandeurs interceptés par la GRC à la frontière en 2017, plus de 91 pour cent sont passés par le Québec; un millier de migrants ont traversé au Manitoba, et un peu plus de 700 sont passés en Colombie-Britannique.