Les croisiéristes du Crystal Symphony ont profité de leur escale pour visiter le centre-ville de Trois-Rivières, samedi.

Les croisiéristes débarquent à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Trois navires de croisière se sont amarrés au port de Trois-Rivières dans un intervalle de trois jours, la fin de semaine dernière, amenant des milliers de visiteurs au centre-ville.

Ils étaient plus de 2000 croisiéristes à faire escale à Trois-Rivières au cours de la fin de semaine. Le MS Silver Spirit, vendredi, avait à son bord plus de 500 passagers. Leur croisière a commencé à New York et se terminait à Montréal. Samedi, le Crystal Symphony a amené 848 croisiéristes et 545 membres d’équipage, avant de repartir en fin de soirée pour la Gaspésie. Enfin, dimanche, le Black Watch a amené plus de 800 passagers. Il a quitté Liverpool, en Angleterre, le 22 septembre dernier pour une croisière de 26 nuits. Outre Trois-Rivières, le navire devait aussi s’arrêter à Québec, Baie-Comeau et Havre-Saint-Pierre.

Nombre de ces passagers ont profité de l’escale pour regagner la terre ferme et visiter le centre-ville. Ils ont été accueillis avec des bonbons à l’érable et se sont fait remettre une carte de la ville pour s’y repérer.

«C’est notre première fois à Trois-Rivières, mais on est déjà passés par ici auparavant. On avait campé dans la région sous la pluie battante, il y a de nombreuses années. C’est très joli, de ce qu’on a pu voir jusqu’à présent, mais le plus important, c’est que les gens sont amicaux et sympathiques», a souligné Gordon Framst, venu d’Ontario, visiblement satisfait de l’accueil reçu.

Parmi les visiteurs, ils y avaient plusieurs Américains venus découvrir la côte est du Canada. Certains étaient en admiration devant les couleurs automnales qui envahissent tranquillement les arbres.

«On vient du Colorado alors on ne voit pas ces types d’arbres qui changent de couleur, a expliqué Marly Jakes, une enseignante à la retraite croisée près du parc Champlain avec son conjoint. Il y en a à Aspen, mais ils deviennent seulement jaunes.» Le couple était également ravi de voir les poèmes accrochés dans le parc, dans le cadre du Festival international de la poésie. «C’est notre première expérience sur la côte est et nous adorons ça. Votre ville est charmante!», a ajouté Mme Jakes.

D’autres visiteurs semblaient toutefois surpris de voir le centre-ville plutôt tranquille et déserté, samedi matin.

«C’est très tranquille pour un samedi matin, on n’en revient pas, s’est exclamée Nancy, une Montréalaise qui vit maintenant en Floride, venue avec son amie Kit. Mais c’est très beau et très propre!»

Si le temps était gris et plutôt frais samedi matin, cela n’a pas semblé refroidir les ardeurs des visiteurs d’un jour.«Ce n’est pas si mal, il fait bon aujourd’hui. On est bien», a relativisé Marsha, qui vient de la Californie.

Les trappeurs à l’honneur

Question de mettre un peu d’ambiance au parc portuaire, Tourisme Trois-Rivières avait prévu plusieurs activités pour les visiteurs, samedi et dimanche après-midi. Un poste de traite avec des personnages d’époque a permis de faire revivre le temps de la Nouvelle-France tant aux croisiéristes qu’aux Trifluviens, qui étaient invités à profiter des activités mises en place. Des trappeurs étaient également sur place pour discuter de leur métier avec les gens. Le chansonnier Yan Boisonneault a aussi fait vibrer le parc portuaire au son de chansons traditionnelles, en début d’après-midi.

Deux vélos taxis ont été fournis pour faire la navette entre le quai de débarquement et le parc portuaire. Par ailleurs, les commerçants du centre-ville étaient invités par Tourisme Trois-Rivières à afficher un autocollant «Bienvenue aux croisiéristes» dans leur vitrine.

Un autre navire de croisière, le Grande Caribe, sera aussi de passage à Trois-Rivières les 11 et 18 octobre. Le Silver Spirit sera également de retour pour clore la saison des croisières à Trois-Rivières, le 25 octobre prochain.