Le chemin du Danube à Bécancour est inondé.

Les cours d'eau sous surveillance

Les autorités ont à l'oeil plusieurs rivières de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Des embâcles et le haut niveau de l'eau ont entraîné l'inondation de plusieurs routes.
La circulation est fermée sur une partie du chemin du Danube.
L'eau s'est retirée sur le chemin Cendré.
La rivière Bécancour et le fleuve Saint-Laurent sont particulièrement hauts. La Sécurité civile rapporte qu'un secteur de l'avenue de l'Anse est inondé. L'eau est près de certaines maisons, mais celles-ci n'ont pas été touchées. De l'autre côté de la rive de la rivière Bécancour, l'avenue Montesson est submergée d'environ un pied d'eau sur une centaine de mètres. 
Plus haut sur la rivière Bécancour, un embâcle s'est formé à la base du pont Trahan-Savoie. L'amoncellement de glace s'étend, selon la Sécurité civile, sur une distance de près d'un kilomètre. Cet embâcle a causé l'inondation d'une partie du chemin du Danube ainsi que du chemin du Petit-Chenal.
«Ces deux chemins ainsi que le pont sont fermés à la circulation», disait en début d'après-midi samedi le directeur régional de la Sécurité civile de Mauricie et du Centre-du-Québec, Sébastien Doire. 
Des interventions ont été réalisées par la Garde côtière sur la rivière Bécancour, ajoute le directeur régional. «Elle ne peut toutefois se rendre en amont du pont», précise Sébastien Doire qui note qu'aucun résident n'a dû être évacué. 
Inondé vendredi, le chemin Cendré à Bécancour a vu redescendre le niveau de la rivière Gentilly. L'eau a toutefois endommagé une partie de la route. La Ville de Bécancour doit analyser l'état des dégâts lundi afin de procéder aux réparations. D'ici là, seule la circulation locale y est permise. 
De plus, un embâcle s'est formé plus bas sur la rivière Gentilly près de la centrale nucléaire Gentilly-2, entraînant des inondations. Une partie de la route menant à la centrale est submergée. Les employés doivent monter à bord de camionnettes pour se rendre au travail. 
La rue des Perces-Neige située dans le secteur Sainte-Angèle à Bécancour est touchée par la hausse du niveau du fleuve ainsi que par l'arrivée d'eau causée par la fonte des neiges sur les terres agricoles. La Sécurité civile indique que quelques maisons sont près de ces inondations. 
À Maskinongé, la route Langue-de-Terre est toujours inondée à cette période-ci de l'année. Ses résidents n'ont donc pas été surpris de constater que l'eau recouvre environ d'un pied leur rue. 
Du côté de Yamachiche, le chemin Louis-Gatineau près de la sortie 180 de l'autoroute 40 est fermé à la circulation en raison d'une inondation.  
«Nous surveillons beaucoup les cours d'eau en Mauricie qui ont toujours un couvert de glace. Avec le beau temps qui s'en vient, les glaces peuvent bouger et causer des problèmes», affirme le directeur de la Sécurité civile qui invite les résidents à informer leur municipalité si des situations embâcles se forment ou si des secteurs sont inondés. 
Par ailleurs, la municipalité de Saint-Paulin a rouvert à la circulation le rang Saint-Louis. Rappelons qu'une partie de la chaussée avait été emportée par l'eau vendredi. Les travaux publics de la municipalité ont depuis aménagé une route temporaire.