Les cours d'eau sous surveillance

Le redoux et la pluie du milieu de semaine forcent quelques clubs de motoneige à fermer temporairement les tronçons qui traversent des cours d'eau dans la région.
C'est le cas dans le secteur de Maskinongé et du côté de Champlain. Le club Armony a fermé une partie des sentiers qui traversent la rivière du Loup à Louiseville et à Yamachiche. Même scénario pour la rivière de Saint-Sévère.
«On a fermé ces tronçons avant la pluie, car il commençait à y avoir de l'eau. C'est une question de sécurité», affirme Yvon Bergeron, président du club Armony.
Avec le retour de températures plus froides, la situation pourrait changer rapidement. L'équipe du club Armony s'attend à être sur les sentiers dès vendredi matin pour resurfacer les sentiers. Ces sections pourraient rouvrir au cours des prochaines heures.
«Le fond de neige est solide. On attend que ça durcisse (en surface) et que l'eau se retire. S'il fait froid, les sentiers devraient rouvrir», ajoute M. Bergeron.
Le club de motoneige du comté de Champlain a fermé l'accès à tous les cours d'eau où le sentier passe. Cela concerne la rivière Batiscan à Saint-Stanislas et entre Sainte-Geneviève-de-Batiscan et Batiscan, la rivière Sainte-Anne à Sainte-Anne-de-la-Pérade, la rivière des Envies entre Saint-Stanislas et Saint-Séverin et la rivière Saint-Maurice à la hauteur du barrage La Gabelle entre Notre-Dame-du-Mont-Carmel et Saint-Étienne-des-Grès. Là aussi, le froid qui revient en force pourrait aider à régler la situation.
«Le froid va nous aider, mais on ne sait pas jusqu'à quel point, note François Massicotte, vice-président du club. Avec le redoux et la pluie, ça va tu faire juste une espèce de slush ou ça va faire une bonne glace? On va réévaluer la situation vendredi. Des tests d'épaisseur de glace seront pris. Mais on a espoir de resurfacer et de pouvoir rouvrir ces sections de sentiers en fin de semaine.»
Du côté sud du fleuve Saint-Laurent, le club Riv-Bec surveille ses sentiers. Les motoneigistes ne circulent plus sur la rivière Bécancour, mais passent sur le pont du boulevard Bécancour à Bécancour, en raison des travaux de déglaçage réalisés sur cette rivière.
«La glace est encore là, mais ce n'est pas sécuritaire», commente Adrien Saint-Louis, président du club Riv-Bec.
La pluie a causé certains problèmes pour franchir la rivière Godefroy, mais pour la rivière Gentilly, les motoneigistes empruntent le pont de la piste cyclable pour traverser.
La froide température qui arrive devrait toutefois régler la situation, croit M. Saint-Louis.
«Dès vendredi, on va resurfacer les pistes. On avait de très belles conditions de pistes et on a travaillé pour entretenir les sentiers. C'est pour ça qu'on a gardé un bon fond. Ça va redécoller avec le froid», estime le président, qui souhaite que la bonne saison de motoneige se prolonge jusqu'à la fin du mois de mars.
Sécurité civile: tout est sous contrôle
Tout en saluant le retour des températures froides, la direction régionale de la Sécurité civile affirme qu'aucun problème ne survient actuellement sur le territoire.