L’ancien maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, constitue la vedette de l’équipe conservatrice régionale.

Les conservateurs sont fin prêts

TROIS-RIVIÈRES — À moins de trois mois des élections fédérales, le Parti conservateur du Canada affiche complet au chapitre des candidatures dans la région, tout comme le Parti vert du Canada. Évidemment, l’ancien maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, constitue la vedette de l’équipe conservatrice régionale.

Et à elle seule, sa présence aura pour effet d’attirer les projecteurs sur la circonscription trifluvienne. Et l’intérêt national pour ce comté vient de monter d’un cran avec l’arrivée de Valérie Renaud-Martin dans la bataille pour le Parti libéral du Canada. Cet affrontement s’avère d’autant plus intéressant que la conseillère municipale avait été identifiée comme la dauphine de l’ex-premier magistrat pour lui succéder. Et il ne faut pas oublier que les deux anciens collègues à l’hôtel de ville devront également faire face au député sortant Robert Aubin, du Nouveau Parti démocratique.

C’est sans compter que la candidature potentielle du maire de Louiseville, Yvon Deshaies, comme indépendant ne ferait qu’ajouter au piquant de cette campagne à Trois-Rivières. Et au Bloc québécois, Louise Charbonneau est présentement la seule candidate à l’investiture. Le Parti vert du Canada mise sur la candidature de Marie Duplessis.

Louis Plamondon

Chez les libéraux de Justin Trudeau, la tête d’affiche régionale demeure le ministre François-Philippe Champagne, qui figure parmi les poids lourds du gouvernement sortant. Ce qui n’empêche pas Pierre Jolivet de vouloir lui ravir son poste, sous la bannière bloquiste, tout comme Bruno-Pier Courchesne, pour le compte des conservateurs et Stéphanie Dufresne, pour le Parti vert du Canada. Le NPD n’a toujours pas de candidat.

Et c’est le cas également dans Bécancour-Nicolet-Saurel où le vétéran à la Chambre des communes, Louis Plamondon, tente à nouveau de se faire réélire. Le député sortant du Bloc croisera le fer avec Pierre-André Émond, pour le Parti conservateur du Canada, et David Turcotte, du Parti vert du Canada. Par contre, une ancienne députée provinciale, Nathalie Rochefort, serait intéressée à représenter le Parti libéral du Canada.

Du côté de Berthier-Maskinongé, la députée sortante Ruth Ellen Brosseau tentera de conserver cette circonscription au NPD. Déjà, elle sait qu’elle devra affronter Josée Bélanger, pour les conservateurs, Yves Perron, pour les bloquistes et Éric Laferrière, pour les verts. Fait à noter, les libéraux n’ont toujours pas annoncé de candidature dans ce comté.

Finalement, le Parti populaire du Canada, fondé par Maxime Bernier, a des candidats partout en région, sauf à Trois-Rivières, soit Richard Synnott, dans Bécancour-Nicolet-Saurel, Nancy Brunelle, dans Saint-Maurice-Champlain et Luc Massé, dans Berthier-Maskinongé.