Bill et Hillary Clinton étaient de passage au Centre Bell à Montréal, mercredi soir.

Les Clinton à Montréal: le Canada doit être «plus que jamais un modèle»

Bill et Hillary Clinton ont affirmé lors de leur passage au Centre Bell à Montréal, mercredi soir, que le Canada se doit d’être «plus que jamais un modèle» de diversité et d’inclusion tout en conservant son identité.

Après Los Angeles et Toronto, les deux personnalités politiques américaines ont pris part à une «conversation» avec la designer de mode diplômée de l’Université McGill, Tanya Taylor, dans le cadre d’une tournée intitulée «Une soirée avec le président Bill Clinton et l’ancienne secrétaire d’État Hillary Rodham Clinton».

Quelques milliers de personnes - la portion réservée du Centre Bell n’était pas remplie au maximum de sa capacité - sont venues entendre des récits du long parcours de Bill et Hillary Clinton. Certains espéraient, sans trop y croire, que Mme Clinton entrouvre la porte à une nouvelle candidature à la présidence.

Une troisième candidature en 2020 a été évoquée, il n’y a pas si longtemps, par le site Politico et d’anciens conseillers.

À l’entrée du Centre Bell avant la conférence, la Montréalaise Janet Kennedy a lancé qu’elle préférerait avoir «un des Clinton comme président plutôt que Donald Trump», tout en se disant «peu optimiste». «Je crois que c’est fini pour elle (la présidence)», a-t-elle fait valoir.

Roberto Galassi disait être venu voir ce qu’ils avaient à dire, notamment sur les élections de mi-mandat, «et peut-être voir si Hillary Clinton va essayer de nouveau d’être présidente aux États-Unis». «Je crois qu’elle va surprendre tout le monde», a-t-il laissé tomber.

Il n’a pas été question d’une éventuelle candidature de Mme Clinton lors de la conférence, et le nom de Donald Trump n’a même jamais été mentionné, bien que les allusions au président républicain ont été multiples. Bill Clinton a notamment parlé du «traitement le plus injuste» réservé à Hillary durant la campagne de 2016. Il a aussi été question des invectives que le premier ministre canadien et ses ministres ont dû subir durant les négociations sur le nouvel Accord de libre-échange nord-américain.

Reconnaissant qu’il y avait aussi au Canada des penchants vers la politique partisane et la division, les deux vedettes politiques ont appelé le Canada à servir de «modèle» de terre d’accueil en gardant le pays uni tout en conservant son identité.

«Le monde va compter sur des modèles, comme le Canada, pour faire entendre raison», a déclaré Hillary Clinton.

Bill et Hillary Clinton ont profité de toutes les occasions - des questions sur les relations internationales, leurs décisions politiques, en passant par le legs de leurs propres parents - pour parler de l’importance de «toujours chercher à faire une différence positive dans la vie des autres», et surtout d’unir plutôt que diviser.


« Le monde va compter sur des modèles, comme le Canada, pour faire entendre raison» »
Hillary Clinton

Même l’offre de maillots du Canadien de Montréal à leur effigie a permis à Bill Clinton de parler d’inclusion et de solidarité.

«Les Canadiens, c’est un clan - «a tribe» -, mais un clan inclusif. Le tribalisme n’est pas mauvais, mais nous devons voir la personne avant les étiquettes. Faire le contraire est la plus grande menace à l’humanité», a déclaré l’ancien président américain.

La tournée est produite par le promoteur Live Nation, l’entreprise derrière la tournée massive de Michelle Obama pour la promotion de son nouveau livre, ainsi que celles de Beyoncé, Taylor Swift et Bruno Mars.

Selon le site d’Evenko, il y avait des billets dans certaines sections du Centre Bell à moins de 100 $, et des billets au parterre vendus entre 231,75 $ et un peu plus de 440 $.