Pierre Mercier
Pierre Mercier

Les chambres de commerce derrière l’industrie touristique

TROIS-RIVIÈRES — Le Regroupement des Chambres de Commerce de la Mauricie (RCCM) réitère son appui aux entreprises du secteur touristique ainsi qu’aux associations touristiques de la Mauricie dans leurs demandes d’aide au gouvernement provincial.

«Le RCCM compte plusieurs festivals et entreprises touristiques sur son territoire qui se sont vus annulés vu la situation actuelle», souligne le président Pierre Mercier.

On veut donc que le gouvernement provincial couvre une partie des frais fixes pour les entreprises de l’industrie qui continueront de servir leur clientèle malgré le fait qu’elles perdent de l’argent dû à la crise actuelle.

Et on demande que Québec maintienne les sommes annoncées lors de son dernier budget pour le ministère du Tourisme et que ce dernier les réaffecte, dans l’ordre, afin de sauvegarder les entreprises du secteur et leurs associations ainsi que de stimuler le tourisme intra-Québec.

«Si aucune aide directe n’est apportée à l’industrie à court terme, une entreprise sur deux y est à risque de disparaître dans les 12 prochains mois», craint-il.

À la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières, (CCI3R), on s’assure d’apporter le soutien nécessaire aux entreprises touristiques pour la relance.

«La CCI3R considère les organisations touristiques et événementielles comme un secteur d’importance capitale pour la santé économique de notre ville. Le coeur de Trois-Rivières bat au rythme de ses nombreux festivals et événements. Pour nous, c’est primordial de faire tout ce que nous pouvons pour les aider. J’invite également les citoyens à poursuivre leurs efforts d’achat local», a indiqué la présidente du conseil d’administration de la Chambre, Johanne Hinse.