Les candidats Pierre Giguère et Marc H. Plante avaient été mandatés par le Parti libéral pour prendre part à l’activité.

Les candidats rencontrent les producteurs agricoles

TROIS-RIVIÈRES — Des candidats des quatre principaux partis ont exposé leur point de vue en matière d’agriculture, mercredi soir, à plusieurs producteurs agricoles dans le cadre d’une activité organisée par l’UPA Mauricie.

À tour de rôle, des candidats des formations politiques dans les circonscriptions de la région ont pris la parole devant les membres de l’organisation présents afin de discuter d’enjeux régionaux et provinciaux. Chaque parti disposait de 40 minutes afin d’exposer sa plateforme sur différents thèmes prédéterminés. Chacune des présentations a été suivie d’une période de questions qui provenaient de l’auditoire.

Les organisateurs avaient exigé aux participants d’aborder le thème de la taxation foncière des terres agricoles, qui constitue un enjeu très important selon eux. Les candidats avaient cependant la liberté de choisir deux autres sujets parmi cinq autres soit: l’environnement, la main d’œuvre, le soutien à la relève et la sécurité du revenu.

«C’est pour aider les producteurs à faire un choix éclairé en prévision des prochaines élections. C’est important de savoir qu’est-ce qu’ils entendent faire pour soutenir l’agriculture», mentionne le vice-président de l’UPA, René Perreault.

Pour ce qui de l’épineuse question de la gestion de l’offre, les organisateurs n’ont pas cru bon de l’inclure officiellement dans les sujets au menu, car elle est de compétence fédérale.

«C’est donc facile pour les candidats de s’avancer sur cette question. Mais s’ils veulent en parler, nous ne sommes pas contre, car ils peuvent toujours influencer le fédéral», précise M. Perreault.