La présentation a eu lieu devant quelques dizaines de personnes. Sur la photo: Jacques Gosselin, candidat Citoyens au pouvoir, Christine Cardin candidate Québec solidaire, Pierre Giguère, candidat du Parti libéral du Québec, Mélanie Ricard, présidente de la CCIHSM, Karine Rochette, directrice générale de la CCIHSM, Marie-Louise Tardif, candidate Coalition avenir Québec, Ugo Hamel, candidat Parti conservateur du Québec et Jacynthe Bruneau, candidate Parti québécois.

Les candidats prennent la parole devant la CCIHSM

LA TUQUE — Les six candidats dans Laviolette-Saint-Maurice étaient réunis, mercredi, devant les membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice (CCIHSM). Ils ont eu l’occasion de se faire valoir et de présenter leur vision sur les enjeux touchant le développement économique de la région, la pénurie de main-d’œuvre et l’industrie forestière.

Pierre Giguère, (Parti libéral du Québec), Jacques Gosselin (Citoyens au pouvoir), Christine Cardin (Québec solidaire), Marie-Louise Tardif (Coalition avenir Québec), Ugo Hamel (Parti conservateur du Québec) et Jacynthe Bruneau (Parti québécois) ont répondu aux questions devant un peu moins d’une centaine de personnes. Les candidats n’ont pas échangé entre eux, ils ont pris la parole à tour de rôle dans une ambiance décontractée.

«La Chambre est heureuse de compter cette présentation dans sa programmation afin de permettre à ses membres ainsi qu’àt toutes les personnes intéressées de mieux connaître les candidats ainsi que leurs orientations et leurs points de vue sur plusieurs questions a caractère économique. Le cocktail qui a eu lieu après la présentation représente également une belle opportunité pour les gens présents d’échanger avec les candidats et de poser diverses questions plus spécifiques», a souligné la présidente de la CCIHSM, Mélanie Ricard.

Il a été question en premier lieu de la problématique de main-d’œuvre. Les candidats ont été invités à se prononcer sur l’intégration de la population immigrante et autochtone. L’industrie forestière était également au cœur des points abordés par les candidats. La Chambre de commerce avait également demandé aux candidats les mesures qui seraient mises en place pour l’économie du Haut Saint-Maurice s’ils étaient élus.

Les candidats ont finalement tenté de convaincre les citoyens qu’ils assureraient une présence régulière à La Tuque.