De gauche à droite: Robert Tardif, directeur général des Artisans de la paix, Louis Cournoyer, d'Énergie 102,3, Gaétan Montplaisir, des Résidences du Manoir, Guillaume Villemure, de Solano, et Robert Proulx, président du conseil d’administration des Artisans de la paix.

Les Artisans de la paix lancent leur campagne des paniers de Noël

TROIS-RIVIÈRES — L’économie a beau se porter assez bien, la région ne manque pas d’offres d’emploi, mais la pauvreté se vit toujours au quotidien pour une bonne part de citoyens qui seront encore plus nombreux cette année à profiter du programme des paniers de Noël des Artisans de la paix de Trois-Rivières.

Quelque 1710 paniers de Noël ont été distribués en 2017. La direction des Artisans de la paix est organisée pour produire 1800 paniers cette année.

«On parle de gens démunis. Ce sont des gens avec des problèmes, des problèmes de santé physique, de santé mentale. Les demandes augmentent sans cesse», déclare Robert Tardif, le directeur général des Artisans de la paix, en indiquant que le faible coût de la vie à Trois-Rivières fait en sorte que des citoyens peu fortunés provenant d’autres régions du Québec viennent s’y établir.

Les 12, 13 et 14 décembre, quelque 90 bénévoles confectionneront les paniers de Noël. Les Artisans de la paix s’assurent d’y glisser des produits frais comme du poulet, du lait et des œufs. Quand les paniers sont destinés à des familles ayant des enfants de 12 ans et moins, ceux-ci sont invités à choisir un cadeau.

«On achète pour plus de 100 000 $ de denrées. Et on a déjà acheté pour 17 000 $ ou 18 000 $ de cadeaux. C’est une grosse organisation», souligne M. Tardif.

Voilà pourquoi les Artisans de la paix ont besoin d’un appui de nombreux partenaires. Pour une 25e année en 2018, la station de radio Énergie 102,3 tiendra sa journée «Des sous pour un bout’chou», le 22 novembre. Le Buffet des continents offrira le 3 décembre un repas à toute personne qui apportera des denrées non périssables. La Grande Guignolée des médias, le 6 décembre, apportera une bonne part de l’argent. C’est sans compter l’apport de l’entreprise Soleno qui fournit gracieusement des tirelires, la tablée des employés de la Sun Life du 21 décembre et le spectacle-bénéfice de Marc Hervieux organisé en mars par les Résidences du Manoir. 

«La période de Noël est une période de fête pour tout le monde, mais c’est une période triste pour les gens dans le besoin. Le panier de Noël apporte un peu de sourires à ces gens», note Robert Proulx, président du conseil d’administration des Artisans de la paix.