De gauche à droite: Josée Douville, vice-présidente régionale chez Banque Nationale et coprésidente d’honneur, Isabelle La Vergne, directrice du Service de l’activité physique et sportive de l’UQTR, Jean Poliquin, de la Financière Banque Nationale, et Mario Paradis, ancien capitaine des Patriotes de l’UQTR et coprésident d’honneur.

Les amateurs d’alcool affluent au 27e Salon des vins, bières et spiritueux

Près de 2000 personnes sont allées déguster un ou plusieurs verres au Centre de l’activité physique et sportive (CAPS) de l’Université du Québec à Trois-Rivières, vendredi soir, dans le cadre du 27e Salon des vins, bières et spiritueux de Trois-Rivières. Un nombre qui ravit les organisateurs, qui estiment que tous leurs objectifs ont été atteints, tant pour l’achalandage que pour le nombre d’exposants et les profits anticipés.

«On visait 2000 personnes et on pense bien qu’on va l’atteindre. Il y avait beaucoup de monde de la communauté universitaire et de la communauté régionale. Les familles de nos étudiants-athlètes étaient aussi présentes, on est très contents de les voir», résume Daniel Payette, coordonnateur du Salon.

Sous la présidence d’honneur de Josée Douville, vice-présidente régionale à la Banque Nationale, et de Mario paradis, ancien capitaine des Patriotes de l’UQTR, 55 exposants étaient présents vendredi soir, dont plusieurs de la région. De nombreux distilleurs, brasseurs et vignerons provenant de l’extérieur du pays étaient également représentés. Si le vin a toujours la cote au Salon, M. Payette remarque que l’attrait pour la bière est de plus en plus fort, un phénomène qui n’est selon lui pas étranger à la popularité grandissante des microbrasseries au Québec.

«La bière est plus présente que jamais, mais les distilleries aussi. La demande est là», relève-t-il.

Outre l’alcool, les épicuriens ont eu l’occasion de déguster des mets préparés par les chefs Hugues Dufour, propriétaire du restaurant M. Wells à New York, et Martin Lampron, propriétaire de La Maison de débauche par le Carlito à Trois-Rivières, dans le cadre de l’activité prestige «De Napa à New York». Deux camions de cuisine de rue, l’un du Fouquet-Morel de Trois-Rivières et l’autre du restaurant Le Canadien de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, étaient également garés près de l’entrée du CAPS,

Les athlètes mettent la main à la pâte

Chacune des équipes sportives de l’UQTR a été mise à contribution pour mener l’événement à bien. L’équipe de volley-ball s’est par exemple chargée du service de raccompagnement, dont la table se trouvait à proximité d’un alcotest fourni par la Fondation Katherine Beaulieu.

«Tous les profits vont aller à la Fondation des Patriotes, pour financer des bourses aux étudiants-athlètes. Ça contribue beaucoup au recrutement», précise M. Payette.

L’événement sera sans nul doute de retour pour une 28e année, puisque 2019 marquera le 50e anniversaire non seulement de l’UQTR, mais également des Patriotes.