Amené en grandes pompes à Trois-Rivières, Jeremy Kehrt n'a pas été en mesure de s'illustrer dans l'uniforme des Aigles. Le vétéran a quitté l'équipe lundi.

Les Aigles perdent un de leurs vétérans

La saison des Aigles se poursuivra sans Jeremy Kehrt.
Le lanceur de 31 ans a pris la décision de se retirer pour des raisons familiales. «C'est difficile pour lui, mais il doit se rendre à l'évidence que ses meilleures années sont peut-être derrière lui. Il souhaitait jouer une saison de plus avec nous, mais l'arrivée de son deuxième enfant en novembre change un peu ses plans», observe son gérant T.J. Stanton, qui avait annoncé son arrivée en grande pompe au début du mois de mai.
À l'époque, Stanton avait raison d'afficher son enthousiasme. Kehrt a tout de même lancé plus de 700 manches dans les organisations affiliées des Red Sox de Boston et des Dodgers de Los Angeles aux niveaux AA et AAA.
Lors de son embauche par les Aigles, le droitier devenait le quatrième et dernier vétéran du club, avec Javier Herrera, Daniel Mateo et Matthew Rusch, un autre lanceur.
Force est d'admettre toutefois que le séjour de Kehrt à Trois-Rivières n'aura pas été concluant. En six départs et 32 manches et deux tiers de travail, il a présenté une décevante moyenne de points mérités de 6,88. Il aura néanmoins eu le temps d'empocher deux victoires.
Kehrt est déjà le cinquième lanceur des Aigles à quitter l'organisation, les quatre autres étant tous des releveurs. Ceux-ci ont d'ailleurs été libérés par Stanton, contrairement à Kehrt qui a quitté de son plein gré.
«Son bras n'était pas à 100 % non plus, poursuit Stanton. C'est pourquoi il a choisi de retourner en Indiana avec sa petite famille.»
L'histoire de Kehrt n'est pas sans rappeler celle d'un autre vétéran lanceur. Débarqué en Mauricie en 2013, Charlie Weatherby devait s'imposer comme l'as de la rotation des Aigles pour leur première année d'opération dans la Ligue Can-Am. Il est resté à Trois-Rivières le temps de cinq départs, avant de quitter l'organisation. Il n'a plus jamais rejoué chez les professionnels.
Un poste vacant
Le départ de Kehrt laisse donc un trou béant dans la formation des Aigles puisqu'un poste de vétéran s'avère désormais disponible. T.J. Stanton a donc une chance en or d'améliorer son club alors que la mi-saison approche.
Le grand manitou des Oiseaux aurait déjà trouvé le remplaçant de Kehrt dans la rotation. Ce joueur, un Américain, serait plus jeune que Kehrt. Les Aigles n'ont cependant rien annoncé. Chose certaine, le temps commence déjà à presser.
L'offensive explose, Alvarez fait le reste
En pleine course pour une place en séries éliminatoires, les Aigles ont réduit l'écart qui les sépare des Miners de Sussex lundi soir lors du premier match de la série entre les deux équipes. L'offensive a explosé dans une victoire de 11-3 des Trifluviens sur la route.
Avec une marque de 2-2 en début de cinquième manche, les Oiseaux ont tonné avec une récolte de quatre points, dont deux sur un simple de Trevor Gretzky. L'offensive n'a pas cessé et a ajouté un total de quatre points supplémentaires lors des deux manches suivantes pour aisément distancer les Miners.
«Avant le match, j'ai parlé aux gars et je leur ai dit à quel point la série était importante. Cette année, nos défaites contre les Miners, ce sont des matchs pour lesquels nous leur avons donné la victoire», a rappelé T.J. Stanton.
Huit des neuf joueurs à affronter le lanceur Kody Kerski ont obtenu des coups sûrs lundi, dont le neuvième frappeur Carter McEachern qui a affiché un rendement parfait de quatre en quatre, en plus de trois points marqués et deux produits. Julio Martinez et Connor Crane ont aussi ajouté trois coups sûrs à leurs statistiques individuelles.
«Chaque manche, les joueurs étaient concentrés. L'attaque a fait la différence et je suis très content. C'est arrivé trop souvent cette saison qu'on marquait trois points et après, il n'y avait plus rien pour les trois manches suivantes», a rappelé Stanton.
Au monticule, Edilson Alvarez a poursuivi sur sa séquence gagnante des derniers matchs en ne permettant que quatre coups sûrs. Lors du dernier mois, la moyenne de points mérités de l'artilleur est passée de 6,35 à 3,71.
Avec la collaboration de Nicolas Ducharme