Quinze cas de légionellose avaient été répertoriés à Trois-Rivières

Légionellose: la Ville pourrait remplacer sa tour de refroidissement

TROIS-RIVIÈRES — La tour de refroidissement de l’hôtel de ville de Trois-Rivières qui avait été identifiée comme étant à l’origine de l’éclosion de légionellose l’été dernier à Trois-Rivières pourrait bien être bientôt remplacée complètement.

Le conseil municipal de Trois-Rivières a été saisi, lundi soir, d’un avis de motion pour le remplacement de la tour d’eau du système de refroidissement de la climatisation à l’hôtel de ville, un règlement qui, s’il est adopté, représenterait un investissement de 750 000 $.

On se souviendra qu’entre janvier et juillet 2017, pas moins de 15 cas de légionellose avaient été répertoriés à Trois-Rivières, dont 13 seulement en juillet, un nombre anormalement élevé. L’investigation menée par le CIUSSS Mauricie et Centre-du-Québec pointait la tour de refroidissement comme étant la souche de cette éclosion. Heureusement, les personnes infectées sont sorties saines et sauves de ce fâcheux épisode, qui a tout de même nécessité des hospitalisations aux soins intensifs. Rappelons qu’en 2012, 13 personnes avaient perdu la vie dans une éclosion de légionellose dans la région de Québec.

À la suite du constat du CIUSSS, la Ville avait procédé à un premier grand nettoyage de la tour de refroidissement. Les tests réalisés par la suite n’avaient pas été concluants. Un second nettoyage avait eu lieu. Selon la directrice générale de la Ville de Trois-Rivières, France Cinq-Mars, cette deuxième opération n’a pas non plus donné les effets souhaités.

La Ville envisage maintenant de complètement remplacer cette tour de refroidissement, qui permet la climatisation de divers bâtiments dont l’hôtel de ville, la salle J.-Antonio-Thompson ainsi que la bâtisse abritant IDÉ Trois-Rivières. Une décision sera prise à une date ultérieure. 

Entre temps, cette tour ne représente pas de danger puisqu’elle est présentement à l’arrêt, la climatisation de ces bâtisses n’étant pas nécessaire à cette période de l’année.