Le coordonnateur à l’éducation du public du Comité de solidarité/Trois-Rivières (CS3R), Richard Grenier, était lors du lancement de la 22e édition des Journées québécoises de la solidarité internationale en compagnie d’Étienne Lebrun, animateur à la vie spirituelle et engagement communautaire de l’école secondaire Chavigny, d’Annabelle Caron, agente de développement au CS3R, de Chantal Couturier, directrice générale de l’école secondaire Chavigny, ainsi que de Jean-Claude Landry, président du conseil d’administration du CS3R.

L’éducation à l’honneur

TROIS-RIVIÈRES — Le Comité de solidarité/Trois-Rivières (CS3R) a concocté une programmation bien remplie pour la 22e édition des Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI). Du 1er au 30 novembre, plusieurs activités et conférences seront présentées pour cet événement tournant autour de la thématique de «À humanité variable» et mettant l’éducation à l’honneur

La tâche de coordonner les Journées québécoises de la solidarité internationale dans la région revient au Comité de solidarité/Trois-Rivières, car l’organisme possède une grande expertise en matière d’éducation populaire et de solidarité internationale. Chaque année, près de 200 jeunes de 18 à 35 ans participent à des stages de solidarités internationales en Afrique, en Amérique du Sud et dans les Antilles.

L’édition 2018 des Journées québécoises de la solidarité internationale met l’accent sur l’éducation et s’interroge sur son rôle dans notre compréhension des enjeux internationaux. Les activités proposées mettront à l’avant-scène les enjeux internationaux, leurs causes ainsi que leurs conséquences sur les enjeux internationaux.

Le 1er novembre, le documentaire Pédagogues de l’espoir sera présenté en première au Ciné-Campus de Trois-Rivières à partir de 19 h 30. Une discussion avec la réalisatrice et productrice du documentaire, Pauline Voisard, ainsi qu’avec les pédagogues du film aura lieu après la projection. Ce documentaire aborde le travail d’éducateurs passionnés qui œuvrent dans les écoles de la Mauricie et du Centre-du-Québec «pour éveiller les consciences sur les défis d’aujourd’hui et de demain pour tenter de changer le monde, une action à la fois».

La semaine suivante, le 7 novembre, Claude Vaillancourt présentera au Cégep de Trois-Rivières dès 19 h la conférence Hollywood et la politique. Plus qu’une simple industrie du divertissement, les films américains traitent de questions sociales et politiques. Cette conférence propose un guide critique du cinéma américain des années 80 à nos jours.

Quelques jours plus tard, le 10 novembre, le Centre communautaire des Ormeaux accueillera la Soirée sans frontières. Dès 16 h, le Comité de solidarité/Trois-Rivières rendra hommage pour une 7e année consécutive à ses militants et sympathisants. Il s’agit également d’une belle occasion pour souligner les projets réalisés au cours de la dernière année. Les stagiaires seront sur place pour partager sur leurs expériences.

Le 11 novembre, Philippe De Gros Bois présentera la conférence Les batailles d’Internet à la bibliothèque Gatien-Lapointe. L’activité prévue à 10 h 30 permettra d’aborder les enjeux de la technologie dans nos sociétés, mais également ses promesses et des menaces. Le lendemain, le 12 novembre, Françoise David présentera la conférence L’éducation au service du bien commun dès 19 h au Musée POP. Pour l’ancienne politicienne, l’éducation permet de préparer les jeunes à l’action citoyenne afin de créer une société plus juste et plus verte.

L’éducation sera aussi le thème de la conférence des «Trois sœurs». Ce panel de conférencière composé de Sonia Chachai, une Atikamekw d’Opitciwan, d’Al Hassania Khouiyi, une Québécoise d’origine marocaine, ainsi que de la Québécoise Saphia Arhzaf. Intitulée L’éducation vue par les Trois sœurs, cette conférence aura lieu le 15 novembre au Centre d’amitié autochtone de Trois-Rivières de 17 h à 19 h.

La conférence de Julie Francoeur, directrice générale de Fairtrade Canada, et de Loïc DeFabritus, chargé de projet à l’Association du commerce équitable, devrait démystifier le commerce équitable et ses nombreux impacts. Présentée le 16 novembre à midi à la salle 4020-R (Ringuet) de l’Université du Québec à Trois-Rivières, cette conférence a pour titre Le commerce équitable: un levier de la création de valeurs durable pour les PME québécoises?

La programmation régionale des Journées québécoises de la solidarité internationale ainsi que les coûts d’entrée aux activités est accessible au www.cs3R.org/jqsi.