Le Nouvelliste
Des étudiants de l’École nationale de police du Québec se sont porté volontaires pour prêté main-forte à la population de Nicolet dans la corvée d’enlèvement des sacs de sable utilisés pour se protéger des inondations.
Des étudiants de l’École nationale de police du Québec se sont porté volontaires pour prêté main-forte à la population de Nicolet dans la corvée d’enlèvement des sacs de sable utilisés pour se protéger des inondations.

L’École nationale de police prête ses bras

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
NICOLET — Signe certain que le printemps est arrivé, on procédait lundi après-midi, à Nicolet, au ramassage des sacs de sable ayant servi à protéger les résidences de la montée du fleuve au cours des dernières semaines. Pour l’occasion, une centaine d’étudiants de l’École nationale de police du Québec (ENPQ) ont répondu positivement à l’appel de la Ville en prêtant main-forte pour la lourde corvée. Contrairement à 2017, l’armée avait choisi cette année de ne pas intervenir sur les terrains privés pour cette phase des opérations.