Un lac de la Sépaq

L’école forestière de La Tuque s’associe avec la SÉPAQ

La Tuque — Les élèves du programme Protection et exploitation de territoires fauniques de l’École forestière de La Tuque (ÉFLT) pourront désormais faire des stages dans les établissements de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) en raison d’un nouveau partenariat.

«Les compétences acquises par les élèves de l’École forestière de La Tuque sont très recherchées pour nos établissements. Leur offrir des stages rémunérés nous semble naturel afin de contribuer à leur formation et leur faire connaître les nombreuses possibilités d’emploi à la Sépaq», souligne le vice-président à l’exploitation du secteur faunique de la Sépaq, Dave Boulet.

Le programme Protection et exploitation de territoires fauniques mène à des métiers comme assistant à la protection de la faune ou gardien de territoire, qui peuvent notamment s’exercer dans les réserves fauniques ou les parcs nationaux.

Dave Boulet

Ce programme en mode alternance travail-études comprendra un stage de 400 heures en entreprise au cours duquel l’élève fera l’acquisition de compétences en gestion de territoire, en accompagnement des usagers ainsi qu’en entretien de bâtiments et d’infrastructures.

C’est donc pour une période de 4 mois que l’élève sera présent dans un établissement de la Sépaq. «Nous sommes enchantés à l’idée que la qualité de nos services éducatifs soit rehaussée par ce partenariat avec un joueur aussi important que la Sépaq», se réjouissent l’enseignant Serge Mathieu et le directeur de l’EFLT, Gilles Renaud.

Les gens intéressés à s’inscrire ont jusqu’au 1er décembre prochain pour le faire. La formation débute le 7 janvier 2020 et la période de stage-travail est prévue de mai à septembre.

L’École forestière de La Tuque tiendra d’ailleurs une journée portes ouvertes le jeudi 14 novembre, de 10 h à 16 h.