La Ville de Nicolet a commencé à nettoyé les rues du secteur Port-Saint-François.

L’eau se retire... doucement

Trois-Rivières — Même si les inondations sont loin d’être derrière nous, l’eau a commencé à se retirer doucement. Bien qu’ils sont toujours en situation d’inondation majeure, les riverains du lac Saint-Pierre ont constaté que le niveau de l’eau a légèrement diminué. À Nicolet, on a même commencé le nettoyage des rues qui ont été inondées.

Si on compare avec dimanche dernier, le niveau du lac Saint-Pierre a diminué d’une vingtaine de centimètres, se situant maintenant à 3,42 m. «Nous estimons encore que le lac Saint-Pierre passera sous le seuil d’inondations majeures le 2 mai», mentionne Bernard Létourneau, porte-parole de la Sécurité civile. «Nous croyons que le 5 mai, le niveau du lac Saint-Pierre passe sous les 3 mètres.»

Ces prévisions dépendent bien sûr de plusieurs facteurs, dont les précipitations et la fonte des neiges des régions plus au nord. «C’est possible qu’on ait de la pluie vendredi, mais ça peut encore changer», précise Bernard Létourneau.

Le bilan des sinistrés continue d’être lourd dans la région, malgré le lent retrait des eaux. Selon le dernier bilan publié par la Sécurité civile, 501 résidences sont inondées en Mauricie, alors que 606 maisons sont isolées et 14 personnes ont été évacuées. Les villes les plus touchées sont Louiseville, Maskinongé, Batiscan et Sainte-Anne-de-la-Pérade. De côté du Centre-du-Québec, 115 résidences sont inondées, 141 sont isolées et une personne a été évacuée. Les municipalités les plus touchées sont bien sûr Bécancour et Nicolet.

«L’eau baisse et les chiffres de maisons inondées et isolées sont à la baisse aussi», soutient le porte-parole de la Sécurité civile.

Au Québec, on dénombrait toujours mardi 6 704 résidences inondées, 3482 résidences isolées ainsi que 10 264 personnes évacuées.

Comme les besoins ne sont plus là dans la région, les centres d’hébergement d’urgence de Nicolet et de Saint-Joseph-de-Mékinac ont été fermés. De plus, le tronçon de la route 349 entre Saint-Alexis-des-Monts et Saint-Paulin fermé en raison des inondations a été rouvert à la circulation.

La Sécurité civile surveille toujours de près la rivière Saint-Maurice, alors que son niveau diminue moins rapidement que les autres cours d’eau. «Il y a encore beaucoup de neige dans le nord. Elle va fondre à quelle vitesse? Nous ne le savons pas, car ça dépend de bien des facteurs», précise Bernard Létourneau.

De nombreux débris ont été emportés par l’eau, comme sur la plage toujours inondées de Port-Saint-François.

L’armée était toujours dans la région mardi. Le major David Brochu, porte-parole pour la force opérationnelle déployée dans la région, confirmait mardi qu’on retrouvait toujours 150 militaires en Mauricie et au Centre-du-Québec. Les soldats ont surtout travaillé à Nicolet, à Yamachiche, à Trois-Rivières ainsi qu’au lac à la Tortue.

«On a notamment fait une digue de sacs de sable à Lac-à-la-Tortue pour protéger des infrastructures», explique le major Brochu.

Début du nettoyage à Nicolet

Avec le retrait des eaux, la Ville de Nicolet a pu commencer le nettoyage de certaines rues inondées du secteur Port-Saint-François. De la machinerie lourde a été utilisée par la Ville mardi pour ramasser des débris laissés derrière par l’eau. «Nous avons fait ces travaux pour faciliter le transport des citoyens et l’accès aux résidences», précise la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois.

Le retrait des sacs de sable n’est toutefois pas encore envisagé en raison du niveau du fleuve Saint-Laurent. La mairesse de Nicolet demande de plus à la population de ne pas encombrer la voie publique avec les débris laissés par l’eau. «On va laisser le temps au niveau d’eau de diminuer encore», précise-t-elle. «Je comprends que les gens sont pressés de nettoyer leur terrain. Mais on ne veut pas que les rues soient pleines de sacs.»

La Ville de Nicolet va mettre en place une collecte spéciale et attend toujours une réponse de l’armée à savoir si elle sera présente pour aider au nettoyage.

SOS inondation pense aux animaux

Les bénévoles de SOS inondation Mauricie sont très actifs pour venir en aide aux sinistrés. Ce regroupement fondé lors des inondations de 2017 qui a repris du service ce printemps pense maintenant aux animaux touchés par la montée des eaux.

Stéphane Gendron de SOS inondation affirme que la page Facebook du regroupement a été utilisée pour trouver de la nourriture pour les animaux sinistrés. Des commerçants ont d’ailleurs répondu à l’appel en offrant de la nourriture.

De plus, les bénévoles arrivent à trouver des pensions pour des animaux car des propriétaires de petites bêtes doivent les laisser dans des voitures, faute d’endroits pour les accueillir.