Le Nouvelliste
Un groupe d’investisseurs trifluviens voudrait mettre la main sur ce terrain afin de préserver et mettre en valeur la murale de l’ancien commerce de fourrures Ovide Rocheleau.
Un groupe d’investisseurs trifluviens voudrait mettre la main sur ce terrain afin de préserver et mettre en valeur la murale de l’ancien commerce de fourrures Ovide Rocheleau.

Le terrain vendu, la murale sauvée?

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — La murale de la rue Hart, dévoilée cette semaine lors de la démolition de l’ancien immeuble du bar Le Monkey, pourra-t-elle finalement être préservée et mise en valeur? Il semble que ce soit le souhait d’investisseurs trifluviens qui se sont manifestés jeudi et qui mettront sous peu la main sur ce terrain dans le but de conserver la murale et la rendre visible au public autant que possible.