Le Manoir Richelieu, à La Malbaie, est le théâtre du Sommet du G7, les 8 et 9 juin.

Le Sommet du G7 d'heure en heure

19h24 Les partenaires du Groupe intégré de la sécurité (GIS) dressent «un portrait positif du déroulement de la première journée du Sommet», malgré deux manifestations — une dans Beauport et une sur l'avenue Honoré-Mercier — déclarées illégales rapidement après avoir été initiées. Au total, sept personnes ont été arrêtées vendredi: quatre hommes et deux femmes pour attroupement illégal, ainsi qu'un homme pour entrave au travail d'un agent de la paix.

18h46 Les chefs d'États membres du G7 sont au travail, à en croire le premier ministre Justin Trudeau...

18h Un homme est arrêté dans le parc Gilles-Lamontagne. Déambulant en compagnie d'une autre personne, l'individu a été intercepté par des policiers. Ces derniers ont reconnu le manifestant qui aurait pris part au rassemblement de l'avenue Honoré-Mercier, plus tôt en journée, vendredi. Il a été mis en état d'arrestation pour participation à une manifestation illégale.

17h59 Donald Trump blague avant sa rencontre bilatérale avec le Canada en disant que Justin Trudeau avait accepté de couper tous les tarifs entre leurs deux pays. Il a ensuite rassuré les médias en disant: «On travaille actuellement là-dessus.» Sur la question des tarifs, mais aussi sur la question de l’ALENA, qui pourrait se transformer en ententes beaucoup plus simples, avec le Canada et le Mexique. M. Trump évalue que sa relation avec Trudeau est «aussi bonne ou meilleure» que ce qu’elle a déjà été.

Les leaders du G7 ont amorcé leurs discussions, au Manoir Richelieu, vendredi.

17h34 La centaine de manifestants qui avait investi les plaines d'Abraham en fin d'après-midi est descendue en basse-ville, faisant un arrêt dans les Jardins Sain-Roch, avant de traverser le quartier par les rues de la Couronne et du Pont, puis de rallier le parc linéaire de la rivière Saint-Charles. De là, ils ont tenté de se rendre jusqu'au pont Drouin, mais l'anti-émeute leur a bloqué l'accès des deux côtés de la rivière. Arrivé dans un cul-de-sac, le groupe de manifestants s'est ensuite dispersé.

Le groupe de manifestants se déplaçant en direction ouest dans le parc linéaire de la rivière Saint-Charles

15h45 Une centaine de manifestants du réseau de résistance anti G7 sont regroupés sur les plaines d'Abraham. La manifestation, qui devait partir du parc de l'Amérique-française, s'est finalement mise en branle de l'avenue Laurier, derrière l'hôtel Le Concorde. La groupe de manifestants s'est ensuite déplacé en direction du Manège militaire pour investir les plaines d'Abraham. «Tout le monde déteste le G7!» scandaient les manifestants, sous forte surveillance policière. L'anti-émeute et la Sûreté du Québec étaient notamment sur place.

15h30 À Québec, le boulevard René-Lévesque est complètement déserté.

15h09 C'est au chef Dominique Truchon, de l'Auberge et Bistro Chez Truchon, rue Richelieu, à qui est revenu l'honneur d'offrir le dîner d'accueil aux conjointes et conjoints des dirigeants du G7, à La Malbaie. Sur la photo, Malgorzata Tusk, épouse du président du conseil européen Donald Tusk, Philip May, époux de la première ministre du Royaume-Uni Theresa May, Sophie Grégoire-Trudeau, épouse du premier ministre canadien Justin Trudeau, et Akie Abe, épouse du premier ministre du Japon Shinzo Abe.

14h55 La photo de famille des dirigeants du G7 ne dure que quelques secondes, avec le fleuve Saint-Laurent en arrière-plan. Les dirigeants regardent leur montre et se dépêchent de retourner à leurs discussions, alors que Donald Trump prend le temps de discuter un peu plus longuement avec la chancelière allemande Angela Merkel.

De gauche à droite, le président du Conseil européen, Donald Tusk, la première ministre britannique Theresa May, la chancelière allemande Angela Merkel, le président américain Donald Trump, le premier ministre canadien Justin Trudeau, le président français Emmanuel Macron, le premier ministre japonais Shinzo Abe, le premier ministre italien Giuseppe Conte et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker prennent la pose, à La Malbaie.

13h30 La caravane du président américain Donald Trump en déplacement dans les rues de La Malbaie, à l'heure du dîner. Les chefs d'État s'étaient donné rendez-vous au chalet du club de golf local pour leur premier repas commun du G7.

13h30 C’est l’heure du lunch pour les journalistes réunis au Centre des congrès de Québec. Plusieurs sont impressionnés par la pluie de sirop d’érable qui coule sur leur assiette de desserts locaux. Une «DJ du sirop» observe les convives depuis une plate-forme surélevée et fait pleuvoir le précieux liquide lorsque les assiettes sont surélevées. Une création originale de la firme montréalaise C2. 

13h05 Manif pacifique organisée par Vision mondiale. Soixante-quinze jeunes diplômés de partout au Canada, symbolisant 75 millions d'enfants vivant dans des pays où l'accès aux études est difficile particulièrement pour les femmes, livrent un plaidoyer à l’intention des leaders du G7. Les sept manifestants vêtus de noir représentent les sept pays où la situation est la plus critique. À la Fontaine Tourny, depuis 12h30.

13h À La Malbaie, un immense logo anti-G7 est apparu dans un champ de La Malbaie, vendredi, dans l’espoir que les puissants puissent l’apercevoir depuis le ciel, à leur arrivée au Manoir Richelieu. Ce coup d’éclat a été orchestré par le Conseil des Canadiens, ce même groupe qui a organisé la première manifestation officielle tenue dans la zone de libre-expression à La Malbaie, jeudi. Le logo de 50 par 35 mètres a été installé dans le champ de l’agriculteur Marc Bérubé, propriétaire de la Ferme des Monts.

12h30 Le président américain Donald Trump accueilli par le premier ministre canadien Justin Trudeau et son épouse Sophie Grégoire-Trudeau, au Manoir Richelieu, à La Malbaie.

12h33 Selon le SPVQ, les policiers ont procédé à plusieurs interpellations d'individus dans le secteur de la haute-ville, incluant le quartier Saint-Jean-Baptiste et Montcalm.

Arrestation en lien avec la manifestation illégale survenue en haute-ville

12h02 De retour à Québec, les manifestants tentent d'éviter l'anti émeute dans les rues du quartier Saint-Jean-Baptiste.

12h À La Malbaie, première manifestation apparente de la présence des dirigeants du G7 hors du périmètre de sécurité. La route 362 est demeurée fermée une demi-heure pour laisser passer un cortège de dignitaires. Les véhicules officielles ont montée la côte Bellevue en direction ouest, peut-être pour se rendre au golf du Manoir Richelieu où était prévue une activité. Des hommes lourdement armés ont précédé leur passage pour surveiller les lieux. La route a rouvert à 12h30.

11h59 La police de Québec demande à la population d'éviter le secteur de la haute-ville.

11h57 Les manifestants bloquent la rue Saint-Jean, dans ce qui peut être considéré comme le premier acte de perturbation du sommet du G7.

11h46 Les manifestants utilisent notamment des divans pour allumer un feu sur l'avenue Honoré-Mercier, à l'entrée de l'Autoroute Dufferin-Montmorency.

11h44 Un groupe de manifestants du Réseau de résistance anti G7 qui s'était réuni à place D'Youville a pris d'assaut l'avenue Honoré-Mercier. La police a déclaré la manifestation illégale. Un nombre imposant de policiers enjoint les manifestants de se disperser.

11h40 Les hélicoptères Osprey du US Marine Corps sont passés au-dessus de La Malbaie. Ils annoncent l’arrivée  du président américain, Donald Trump.

Un hélicoptère Osprey du US Marine Corps

11h Le président américain Donald Trump arrive à la base militaire de Bagotville.

10:05 Absence de comité d’accueil à La Malbaie, à l’approche de l’arrivée de Donald Trump, prévue vers 10h50. Seule une poignée de manifestants était rassemblée, dont quatre Sud-Coréens, trois Ukrainiens et deux représentants d'Amnistie Internationale. Toujours aucune entrave majeure à la circulation, autant sur la route 138 que la route 362.

9h40 Arrivée de la chancelière allemande Angela Merkel à la base militaire de Bagotville.

Une policière de la Gendarmerie royale du Canada accueille la chancelière allemande Angela Merkel à sa descente d'avion, à la base militaire de Bagotville, vendredi matin.

9h37 À quelques minutes de l'arrivée du président américain Donald Trump, la circulation s'effectue toujours sans difficulté à La Malbaie, que ce soit sur la route 138 ou encore sur la route 362, à Saint-Irénée, ainsi que sur le contournement du chemin Mailloux. Dans la zone libre expression, seule une poignée de manifestants étaient présents en début de journée.

9h17 Une soixantaine de manifestants restent assis sur le gazon au bord de la route. Les policiers se dispersent. Le Soleil n'a été témoin d'aucune arrestation.

9h15 La police déclare la manifestation terminée.

9h11 La circulation reprend sur le boulevard Sainte-Anne.

8h56 Manifestation à Beauport: les policiers repoussent les manifestants vers le trottoir. La manifestation est sur le point de se terminer.

8h48 En route vers Bagotville, le président américain Donald J. Trump a rédigé un tweet affirmant se rendre au Canada pour dénoncer «les pratiques commerciales injustes envers les États-Unis». De là, il se rendra à «Singapour pour parler de dénucléarisation avec la Corée du Nord». «On ne parlera pas de la fausse chasse aux sorcières russe pendant un moment!» termine-t-il.

8h42 Le président de Chocolats favoris Dominique Brown se tourne vers les médias sociaux pour commenter de façon humoristique la forte présence policière à Québec.

8h36 Ceinturés par les policiers anti émeute, les manifestants n'ont finalement pas bloqué l'autoroute Dufferin-Montmorency vers La Malbaie. Au micro, une manifestante a admis qu'«on n'a pas réussi à faire notre action».

8h31 La police demande aux manifestants sur le boulevard Sainte-Anne de se disperser immédiatement en utilisant les trottoirs. Elle les menace de leur remettre des contraventions.

8h16 La manifestation est déclarée illégale. La police avertit les manifestants qu'ils seront arrêtés.

8h15 Les policiers de la Sûreté du Québec prêts à intervenir.

8h14 Les manifestations au point de rassemblement, à l'angle des boulevards Sainte-Anne et François-de-Laval.

8h11 La police de Québec signale que la manifestation entrave la circulation sur le boulevard Sainte-Anne. Ce dernier est fermé entre François-de-Laval et Sauriol.

8h05 Un manifestant qui s'est adressé à la foule a souligné que 10 000 fonctionnaires sont en congé aujourd'hui en raison des manifestations. «La perturbation est déjà bien commencée», a-t-il dit.

8h02 Des manifestants ont déployé une large banderole du Réseau de résistance anti G7.

8h Le restaurant Mikes voisin du restaurant Normandin, point de départ de la manifestation, a reporté son ouverture et affiché une note à l'endroit de ses clients.

7h52 La police de Québec n'avait toujours psa reçu l'itinéraire de la manifestation de ce matin. «Aucun contact n'a été établi avec les responsables de la manifestation. Le SPVQ tente toujours un contract pour connaître l'itinéraire», a indiqué la police sur son compte Twitter.

7h47 Plusieurs manifestants ont envahi le stationnement du restaurant Normandin, situé à l'angle des boulevards Sainte-Anne et François-de-Laval, à Beauport. Nombre d'entre eux sont masqués, vêtus de noir, et effectuent leur préparation sous haute surveillance policière. Les policiers bloquent quant à eux l'accès à l'autoroute Dufferin-Montmorency.

7h20 La police de Québec émet son bilan final de la manifestation anti G7 de jeudi soir. Au total, on a dénombré trois arrestations, soit celles d'un homme de 32 ans pour possession d’arme et bris de condition, celle d'un homme de 24 ans pour possession de matière incendiaire et bris de condition et finalement celle d'un homme de 36 ans pour avoir proféré des menaces. Dans ce dernier cas, il est question de menaces proférées sur Internet. Les trois hommes sont présentement détenus et devraient comparaître par vidéo-comparution, aujourd'hui.