Raynald Leclerc a animé mardi la conférence de presse annonçant le lancement des activités en Mauricie du Service d'intervention d'urgence civil du Québec.

Le SIUCQ arrive en Mauricie

Présent dans les secteurs de Drummondville et d'Arthabaska, le Service d'intervention d'urgence civil du Québec fait son arrivée en Mauricie.
La mission de ce service est d'intervenir lors de situations ayant le potentiel de représenter une menace pour un territoire donné. Que ce soit pour ériger des périmètres de sécurité, pour exercer du contrôle routier, pour procéder à des évacuations ou pour offrir des premiers soins, les 11 membres de l'unité mauricienne sont prêts à intervenir sur le terrain.
«Le but est d'offrir un service complémentaire et non substitutif aux intervenants de première ligne», déclare par courriel Raynald Leclerc, directeur général du Service d'intervention d'urgence civil du Québec, section Mauricie.
Le Service d'intervention d'urgence civil du Québec travaille sur le territoire des municipalités qui paient une quote-part annuelle représentant 1,10 $ par habitant pour profiter de ses services.
Aucune municipalité de la Mauricie n'est encore partenaire, mais cela n'empêche pas la division régionale d'être active: ses 11 membres bénévoles ont tous participé à des sessions de formation offertes par l'équipe du secteur Drummond.
Certains membres de l'escouade mauricienne ont aussi pris part à des interventions avec leurs collègues d'Arthabaska et de Drummond. De plus, l'unité mauricienne compte sur deux véhicules d'urgence en plus de posséder des équipements divers comme des dossards, des radios de communication et des trousses de premiers soins.
«Certaines municipalités ont manifesté de l'intérêt, car c'est un service connu qui dessert déjà les MRC de Drummond et d'Arthabaska», rappelle le directeur général de la section Mauricie qui est assisté du directeur des opérations de sécurité, Martin Déziel, et de la directrice des secours, Catherine Beaudry.
Le Service d'intervention d'urgence civil du Québec souhaite regrouper 25 membres en Mauricie d'ici la fin de 2017 et en réunir 40 en 2018.