De gauche à droite, Pierre Montreuil, responsable des communications au Sanctuaire, Pierre-Olivier Tremblay, recteur du Sanctuaire et Jonathan Houle, coordonnateur culture et événements.

Le Sanctuaire en fête jusqu'au 8 janvier

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap s'adapte au calendrier scolaire, cette année, et prolongera ses activités du temps des Fêtes jusqu'au 8 janvier.
À partir du 8 décembre, c'est le retour des fameux Jardins illuminés qui brilleront de tous leurs feux de 16 h à 21 h pour une quatorzième année consécutive. Les membres de Cap-jeunesse seront sur place les vendredis, samedis et dimanches, en soirée, pour animer les lieux.
À partir du 9 décembre, le Sanctuaire présentera aussi une série de concerts de styles variés. Dès le 9, le Petit Sanctuaire accueillera le spectacle de jazz manouche Trio BBQ.
Le 10, ce sera au tour du barbershop quartet D'Lovelies à se produire a capella. Le 11 décembre, le public pourra entendre le Trio classique Raphaël Blais qui reviendra pour une seconde prestation, le 17 décembre, puis le Choeur des Pèlerins chantera le 18.
Tous ces spectacles se dérouleront à partir de 19 h. Le groupe Les Cuillères à carreaux fera une prestation à 20 h 30, le 23 décembre, au sous-sol de la basilique.
Les visiteurs pourront à nouveau profiter, cette année, de leur passage au Sanctuaire pour voir l'exposition de crèches et de modèles réduits réalisés avec talent par le sacristain Claude Bastien et sa famille. Cette année, cette exposition traditionnelle comprendra des maquettes du pont de glace et du train électrique.
Du 9 au 11 décembre et du 16  u 18 décembre, le traditionnel Marché de Noël revient avec plus d'ampleur puisqu'une vingtaine d'exposants seront de la partie, cette année, soit à l'extérieur, dans des maisonnettes chauffantes prêtées par la Ville de Trois-Rivières ou au sous-sol de la basilique.
Une foule de produits régionaux seront à vendre et un forgeron sera aussi présent les 16, 17 et 18 décembre.
Bref, c'est un véritable circuit pédestre qui est proposé aux visiteurs, signale le responsable des communications, Pierre Montreuil.
Pour la première fois, les visiteurs peuvent aussi traverser la rue pour aller visiter, pour la somme de 2 $, la Maison Rocheleau, dite Manoir des Jésuites, qui sera ouverte pendant les deux premières fins de semaine de Noël en lumière. Chocolat chaud au rendez-vous.
Si la petite neige des derniers jours persiste, l'organisation du Sanctuaire croit que plus de gens auront le goût de venir.
«Un sondage maison réalisé en 2012 indique que plus de 60 % des gens qui sont venus à Noël en lumière provenaient de la Mauricie.
C'est pourquoi le Sanctuaire a décidé de s'annoncer plus localement, cette année, par le biais de grandes pancartes dans la région. «On s'est dit: misons sur la proximité», explique M. Montreuil.
Le recteur du Sanctuaire, Pierre-Olivier Tremblay, indique que le thème de cette année est «Quand les cloches sonnent», idée de manifester la joie, dit-il.
Évidemment, Noël au Sanctuaire ne serait pas Noël sans les célébrations religieuses.
Il y en aura cinq, le soir du Réveillon, soit une messe de la famille, à 16 h et 19 h, la messe avec le Choeur du Sanctuaire à 21 h 30, la Messe au Petit Sanctuaire, à 23 h et évidemment, la messe de minuit à la Basilique avec la Maîtrise du Cap.
Une messe est aussi prévue à 10 h et à 16 h, le 1er janvier.