Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Saint-Alexis-des-Monts rénovera bientôt une portion du rang Baril.
Saint-Alexis-des-Monts rénovera bientôt une portion du rang Baril.

Le rang Baril sera refait à Saint-Alexis-des-Monts

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Saint-Alexis-des-Monts refera une partie du rang Baril grâce à un investissement de 3 736 339 $, dont 3 362 705 $ proviennent d’une contribution du gouvernement du Québec.

Cette route sera refaite de fond en comble sur une distance de 3,7 kilomètres entre la limite territoriale de Sainte-Angèle-de-Prémont et la route 349. Le rang Baril est une route qui est fréquemment utilisée par les gens de Saint-Alexis pour se rendre à Louiseville, mais aussi par les touristes qui arrivent de Montréal et qui se dirigent vers les lieux de villégiature de Saint-Alexis.

«C’est un avantage pour la Municipalité, déclare le maire, Michel Bourassa. Le rang Baril est notre voie de service, car notre route principale est la 349. Mais les travailleurs dans les usines de Louiseville passent par le rang Baril. Et à la quantité de touristes qu’il y a ici, ils ont découvert ce chemin.»

Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis, et Simon Allaire, député de Maskinongé.

La subvention gouvernementale a été annoncée lundi par le député de Maskinongé, Simon Allaire. Cet argent provient du programme d’aide à la voirie locale.

«C’est le fruit d’une belle collaboration avec la Municipalité et le ministère des Transports. Je sais à quel point cette réfection était attendue. Je suis très fier de cette annonce et de l’importance qu’accorde mon gouvernement à l’amélioration de notre réseau routier», déclare par voie de communiqué le député de Maskinongé.

Les travaux consistent en la reconstruction de cette portion de route, mais prévoient aussi l’installation d’un matériau isolant sous la route de manière à limiter les dégâts causés par le gel et le dégel dans un secteur touché par les inondations et reconnu pour son sol glaiseux. Cet ajout au chantier est permis grâce à l’ampleur de l’aide gouvernementale qui correspond à 90 % du coût global des travaux.

«C’est pour ça que ça coûte aussi cher, explique le maire Bourassa. Mais en étant une Municipalité dévitalisée, on est subventionné à 90 %. Habituellement, on est financé à 50 %. On est bien content de la subvention. Si on avait ramassé la moitié de la facture, ça aurait été des travaux plus mineurs. Avec le financement, on y va avec ce qu’il y a de mieux.»

Saint-Alexis se prépare à lancer un appel d’offres pour ces travaux qui devraient débuter à la fin de l’été ou au début de l’automne. La réfection de cette route sera d’autant plus appréciée en raison des travaux de réfection du pont Allard par le ministère des Transports du Québec qui devraient vraisemblablement se faire d’ici quelques années. Le pont Allard, situé sur la route 349, enjambe la rivière du Loup. Le rang Baril deviendra alors une voie de contournement durant une partie du chantier.