Devant des militants réunis à Trois-Rivières, le chef de la formation politique, Jagmeet Singh, a promis samedi après-midi qu’un gouvernement néo-démocrate créerait un fonds pour aider les municipalités à développer des projets d’énergie verte et investirait pour faire du Québec un leader mondial en électrification des transports.

Le Québec et l’environnement au coeur des priorités du NPD

TROIS-RIVIÈRES - L’environnement sera au coeur de la plateforme électorale du Nouveau Parti démocratique (NPD) aux élections fédérales de 2019 et le Québec risque d’y trouver son compte.

Devant des militants réunis à Trois-Rivières, le chef de la formation politique, Jagmeet Singh, a promis samedi après-midi qu’un gouvernement néo-démocrate créerait un fonds pour aider les municipalités à développer des projets d’énergie verte et investirait pour faire du Québec un leader mondial en électrification des transports.

M. Singh s’est exprimé ainsi dans le cadre du congrès de la section québécoise du parti à Trois-Rivières.

En entrevue avec La Presse canadienne, le chef parlementaire du NPD, Guy Caron, a souligné que le récent rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations unies démontre l’importance de faire face aux enjeux climatiques puisque le Canada accuse un retard par rapport à ses engagements en matière de réduction des gaz à effet de serre (GES) et de lutte aux changements climatiques.

Le député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques trouve d’ailleurs très ironique que le gouvernement canadien se soit porté acquéreur d’un pipeline après avoir suscité de grandes attentes à l’Accord de Paris sur le climat.

Le succès passe donc par le développement des énergies vertes, croit le NPD. Pour l’illustrer, Jagmeet Singh a donné l’exemple de l’usine de biométhanisation de Saint-Hyacinthe, qu’il a visitée. Il a affirmé que «c’est dans ce type de projet qu’il faut investir et non dans un oléoduc».

Les électeurs veulent du changement

Le NPD est aussi inspiré par les dernières élections québécoises. Guy Caron y voit la volonté de changement des électeurs par rapport aux vieux partis.

Il note que les appuis n’ont pas seulement augmenté du côté de la Coalition avenir Québec, qui formera le prochain gouvernement, mais aussi envers Québec solidaire, qui a également fait de la lutte aux changements climatiques sa priorité.

Selon le chef parlementaire du NPD, les libéraux et les conservateurs fédéraux n’échapperont pas à ce désir de changement. Il a bon espoir de revivre une autre vague orange au Québec, comme ce fût le cas sous la direction du regretté Jack Layton en 2011.

Par ailleurs, M. Caron ne croit pas que l’élection d’un gouvernement caquiste à Québec, qui souhaite interdire le port des signes religieux à ses fonctionnaires et aux personnes en position d’autorité, va nuire à son chef Jagmeet Singh, qui affiche fièrement ses convictions sikhes.

Reconnaître le français dans la Constitution

Autre signe que le NPD courtise l’électorat québécois: une résolution a été adoptée samedi pour appuyer toute demande qui ferait en sorte d’enchâsser le français comme langue officielle au Québec dans la Constitution canadienne.

D’après M. Caron, cette résolution a reçu l’assentiment des membres. Le député a souligné que le projet de loi du NPD visant à faire du français la langue de travail dans les entreprises relevant du fédéral au Québec tenait toujours.

Il a donné l’exemple des banques et des aéroports, qui ne sont pas soumis à la loi 101. Si le NPD ne souhaite pas étendre cette loi aux instances fédérales, il veut l’équivalent d’une loi 101 qui s’appliquerait aux entreprises fédérales en sol québécois.

Un programme chargé

Le programme du congrès de Trois-Rivières est chargé: 28 textes de résolutions doivent être soumis pour être débattus d’ici dimanche matin.

Une résolution pour faire de la gestion de l’offre une priorité a déjà reçu le feu vert des militants, dans la foulée de la nouvelle entente de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Même chose pour une résolution ayant pour objectif l’amélioration des télécommunications avec un plan pour faciliter la couverture de la téléphonie sans fil.

Les résolutions adoptées au congrès pourraient se retrouver dans le programme du NPD en prévision du prochain scrutin fédéral.