Alain Desbiens

Le projet Sunny Action élargit ses horizons

SHAWINIGAN — Le projet Sunny Action, qui voit des jeunes du secondaire rendre visite à des aînés à l’occasion de la saison estivale, et dont le succès dépasse aujourd’hui les frontières de la Mauricie, se déploiera bientôt lors de l’année scolaire dans le cadre d’un projet pilote.

Le Séminaire Saint-Marie et la Maison Olivier de Shawinigan ont ainsi adhéré à la proposition de la Fondation Sunny D. Extrême qui désire répondre à des demandes qui se font insistantes. On souligne en effet que les appels sont récurrents de la part de plusieurs résidences, privées ou semi-privées, souhaitant recevoir les Sunny dans leurs murs, tout au long de l’année scolaire.

Depuis sa création, le projet de rencontres intergénérationnelles, qui vise exclusivement les résidents de centres d’hébergement et de soins de longue durée de CIUSSS et de CISSS participants, n’est offert qu’au cours des vacances scolaires.

À la Fondation, on explique que l’on se questionnait sur la possibilité d’étendre l’offre à d’autres types d’établissements et sur période s’étalant au-delà de la saison estivale. On met également de l’avant que différents programmes d’éducation au Québec, par un volet communautaire, visent précisément à développer des compétences de savoir, de savoir-faire et de savoir-être.

Ce sont donc 27 élèves de deuxième secondaire du Séminaire Sainte-Marie qui accompagneront des résidents de la Maison Olivier, à l’occasion de cinq après-midi d’activités musicales animées, d’ici la fin de l’année scolaire.

On indique que les élèves ont reçu deux formations préparatoires en vue des rencontres. Du côté de la Maison Olivier, on fait valoir que l’activité est parfois la seule visite dont peuvent bénéficier certains résidents et qu’elle a un effet bienfaisant sur l’ensemble de la clientèle.

Le projet Sunny Action a pris naissance en Mauricie sous la gouverne d’Alain Desbiens, qui désirait honorer la mémoire de son fils Sunny, engagé auprès des aînés. Une subvention de 1,7 million $ a été octroyée au projet, en 2017, afin d’étendre l’initiative à d’autres régions du Québec, sur un horizon de quatre ans.