Alain Gélinas

Le procès en appel terminé pour la pyrrhotite

TROIS-RIVIÈRES — Le procès en appel dans le dossier de la pyrrhotite a pris fin le 30 avril. Les juges ont six mois pour livrer leur verdict qui sera donc rendu cet automne.

Le président de la Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite, Alain Gélinas, se dit optimiste pour les victimes qui pourront alors être enfin remboursées pour les dommages.

M. Gélinas ne croit pas que l’appel changera grand-chose au jugement de première instance qui avait été rendu par le juge Michel Richard puisque les éléments de l’appel concernaient surtout des questions de pourcentages des dommages imposés aux différents acteurs au dossier.

Reste à savoir si la cause sera portée jusqu’en Cour suprême.

Ce procès ne réglera qu’une partie des cas de pyrrhotite dans la région, rappelle M. Gélinas. À moins que le jugement ne fasse jurisprudence, un autre groupe de victimes est en effet inscrit dans un deuxième procès qui aura lieu après que le jugement en appel soit prononcé.

Rappelons qu’une centaine de victimes sont toujours situées dans ce qu’il est convenu d’appeler la zone grise, c’est-à-dire que leurs fondations contiennent de la pyrrhotite, mais à un taux inférieur à la norme édictée par le juge Richard dans son jugement.

Les recherches visant à déterminer le taux de pyrrhotite susceptible de causer des dommages dans du béton ont été interrompues, rappelons-le.

La CAVP réclame toujours la reprise de ces travaux.