La première ministre Pauline Marois est arrivée en hélicoptère à la Cité de l'énergie à 16 h 45 hier, en compagnie notamment du président du Conseil du trésor et leader parlementaire, Stéphane Bédard.

Le PQ verse 60 M $ en cinq jours

Les millions $ ont continué de tomber sur la Mauricie et le Centre-du-Québec, mardi, sous forme d'annonces faites dans le cadre de «la tournée exceptionnelle des membres du gouvernement du Parti québécois» dans la région. Au total, c'est plus de 60 millions qui auront été annoncés depuis vendredi dernier.
Par ailleurs, à la veille de l'ouverture des travaux présessionnels de l'aile parlementaire péquiste à Shawinigan, la première ministre Pauline Marois a fait une entrée remarquée alors que son hélicoptère atterrissait, hier en fin d'après-midi, à la Cité de l'énergie, pratiquement en face de l'Auberge Gouverneur où se dérouleront les travaux jusqu'à demain midi. Le cabinet ministériel doit aussi y tenir une séance de travail.
«Nous sommes contents d'être dans la région de Shawinigan pour rencontrer les citoyens, les organismes communautaires, les entreprises», a spontanément lancé Mme Marois. «Ça va être un très, très beau caucus, on est certains de ça!»
Questionnée au sujet des effluves électorales qui parfument la Mauricie depuis le début de la semaine, la première ministre a répliqué en badinant. «Non, on n'est pas en campagne électorale», sourit-elle. «Il y a pas mal de plats au feu!»
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert, très attendu, est arrivé hier en fin de journée, à temps pour une rencontre à l'Agence de santé et des services sociaux sur le dossier Optilab. On s'attend aussi à ce que le ministre fasse une annonce vendredi, au Centre hospitalier régional de Trois-Rivières.
Au cours de la journée d'hier, tout aussi occupée que celle de lundi, alors que des ministres multipliaient les visites sur les rives nord et sud du fleuve, on a assisté à l'entrée en scène du ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, venu annoncer une aide supplémentaire de 15 millions $ aux victimes de la pyrrhotite. De tous les ministres, il était sans aucun doute celui qu'on attendait avec le plus d'impatience, compte tenu de la charge hautement émotive de ce dossier.
Par ailleurs, plusieurs annonces à saveur économique ont été faites par la ministre déléguée à la politique industrielle, Élaine Zakaïb, et ce, autant à Shawinigan qu'à Trois-Rivières. Sa collègue Martine Ouellet est aussi arrivée à La Tuque avec quelques millions $ dans ses poches.
Le ministre responsable de la région, Yves-François Blanchet, était également porteur de nouvelles consistantes  pour le Consortium de recherche et d'innovation en transformation métallique au Québec ainsi que pour le Cégep de Trois-Rivières.
De son côté, le milieu municipal mauricien n'était pas en reste avec l'annonce de 5,2 millions $ versés dans le cadre du pacte rural, un genre de budget de développement local géré par les élus suivant les besoins identifiés dans les villages. De ce montant, 3,2 millions $ doivent servir à la réalisation de «pactes ruraux plus», basés sur des ententes intersectorielles, a précisé le ministre Gaétan Lelièvre.
Le reste des annonces concernait les infrastructures municipales, des travaux de rénovation dans plusieurs écoles, de l'aide pour les garderies et des organismes communautaires sans oublier le milieu culturel.
La députée de Champlain, Noëlla Champagne, s'est dite très heureuse du déroulement des choses jusqu'à maintenant même si le rythme des activités a été affolant ces dernières 48 heures.
Un peu piquée par des remarques ironiques d'adversaires politiques au sujet du nombre incroyable d'annonces de toutes sortes faites «dans le but d'acheter le monde», la députée a répliqué qu'il ne fallait pas faire le calcul de subventions annoncées mais plutôt celui des échanges qu'aura permis la présence des ministres péquistes dans la région. Une région, remarque-t-elle, qui en a grandement besoin. «Tant pis si certains pensent que c'est du racolage.»
L'annonce  de l'aide pour les victimes de la pyrrhotite lui a fait particulièrement plaisir. Elle entend d'ailleurs poursuivre le travail afin qu'Ottawa assume ses responsabilités dans ce dossier.
Elle-même était fière d'avoir organisé, hier soir, une rencontre privée entre les 10 maires de la MRC des Chenaux et le ministre des Affaires municipales. D'autres élus, préfets et maires de villes de centralité auront pour leur part l'occasion de déjeuner ensemble jeudi matin, à Shawinigan, en présence du ministre Sylvain Gaudreault et possiblement de Pauline Marois qui devrait y faire un saut. 
Enfin, Mme Champagne a confié attendre entre 200 à 300 personnes de toute la région, ce soir au Musée québécois de culture populaire, et ne doute pas que certains ministres, dont Bernard Drainville, seront très sollicités, autant par les militants que par des personnes du grand public.
Elle avoue avoir promis à plusieurs personnes de faciliter des rencontres avec certains élus. La première ministre y est attendue vers 19 h 15. Soulignons enfin que d'autres annonces devraient être faites une fois le caucus terminé, dont une concernant la Cité de l'énergie.
Avec la collaboration de Guy Veillette