Daniel McMahon
Daniel McMahon

Le poste de recteur ou rectrice de l’UQTR est ouvert

Trois-Rivières — Tel que prévu, le recteur de l’UQTR, Daniel McMahon, achève son mandat et cédera sa place dans quelques mois. Le conseil d’administration vient donc de lancer un appel de candidatures pour ce poste qui sera pourvu l’automne prochain.

C’est l’Assemblée des gouverneurs de l’Université du Québec qui doit formuler une recommandation au gouvernement. Il est prévu que la prochaine personne qui obtiendra le poste entrera en fonction avant les Fêtes.

Arrivé en poste alors que l’UQTR composait avec un important déficit, Daniel McMahon termine son mandat en s’étant beaucoup approché de l’équilibre financier qui sera finalement atteint en 2021, prévoit-il.

Peu de temps après avoir déclaré au Nouvelliste que son but était de «laisser la maison en ordre», M. McMahon s’est fait répondre par le Syndicat des professeur(e)s que «le ménage n’est pas fait».

Le Syndicat n’a pas critiqué la gestion financière du recteur sortant, mais n’a toujours pas digéré le lock-out imposé en mai 2018 aux professeur(e)s.

«À la tête de notre institution, nous aimerions une personne qui rétablisse le lien de confiance entre les professeurs et l’administration. Quelqu’un(e) qui aura assez de leadership pour que la communauté retrouve son attachement à notre institution», indique le président du SPPUQTR, Gilles Bronchti.

«En cette période trouble pour tout le pays, qui demande, de la part des professeur(e)s, des efforts considérables pour repenser leur stratégie d’enseignement, leurs calendriers, l’organisation des travaux de recherche et l’accompagnement des étudiants à tous les cycles, la motivation est essentielle et elle dépend principalement du sentiment d’appartenance à la communauté.

Nous avons besoin d’une personne qui comprenne notre travail dans tous ses aspects afin de mieux représenter et défendre la communauté universitaire et ses besoins», ajoute le président du SPPUQTR.