:On retrouve sur la photo Gabriel Sansoucy, Marie Michèle Lemay et Élise-Laurence Pauzé-Guay, respectivement président du conseil d’administration, directrice générale et chargée de projets et des communications pour le Pôle d’économie sociale de la Mauricie.

Le Pôle d’économie sociale de la Mauricie fait son bilan

Trois-Rivières — Le Pôle d’économie sociale de la Mauricie dresse un bilan positif de son Mois de l’économie sociale, tenu en novembre aux quatre coins de la région. Près de 400 personnes ont été rejointes à travers les six activités proposées pour favoriser le réseautage et offrir une vitrine aux entreprises et acteurs de l’économie sociale.

La série de rendez-vous a été lancée le 7 novembre dans la MRC des Chenaux, par un colloque sur les défis liés à l’entrepreneuriat collectif en milieu rural. Le lendemain, la Coop Nitaskinan, à Shawinigan, invitait les participants à assister à un projet d’art collectif tout en les sensibilisant à l’importance de l’économie sociale pour les Premières Nations. Le 9, la Chambre de commerce et d’industrie de la Haute-Mauricie a tenu un 5 à 7 de réseautage.

Le 14 novembre, la Gazette de la Mauricie a présenté une conférence d’Impak Finance sur la crypto monnaie, tandis que le 22, la Microbrasserie À la fût, à Saint-Tite, a organisé une soirée festive avec visite de ses installations. Le Mois de l’économie sociale s’est conclu le 27 avec un défi culinaire chez Premier Envol, un organisme dédié aux personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme dans la MRC de Maskinongé.

Une demi-journée de «cocréation de projets collectifs à impact social» a aussi été organisée le 24 novembre. Ce Lab04/Laboratoire d’innovation sociale a réuni des acteurs de plusieurs secteurs dans le but de mettre en commun les savoir-faire, d’échanger et de faire naître des idées.

«Plusieurs idées de projets collectifs ont émergé lors du Lab04 et nous aimerions pouvoir soutenir leur développement à travers d’autres cycles de co-construction», indique Marie Michèle Lemay, directrice générale du Pôle d’économie sociale de la Mauricie. Un appel de projets sera d’ailleurs lancé en janvier 2018.

Le Pôle a profité du dévoilement du bilan de son Mois de l’économie sociale pour présenter son nouveau site internet, qui répertorie l’ensemble des entreprises d’économie sociale de la Mauricie et affiche un calendrier des activités en lien avec l’entrepreneuriat collectif en Mauricie. 

«Nous voulions montrer la diversité de l’économie sociale, et mettre en valeur les outils développés. Nous avons répertorié 220 entreprises d’économie sociale en Mauricie. Pour certaines d’entre elles, leur unique présence sur le web est sur notre site», observe Mme Lemay.

Les entreprises en économie sociale se déploient dans plusieurs secteurs d’activités, allant de la culture (ateliers d’artistes, musées) à la restauration (microbrasseries, cafés, services de traiteurs), en passant par la santé (coops de solidarité santé, services à domicile) ou encore les loisirs et le tourisme (camps, centres de loisirs, ZEC...), les ressources naturelles (coopératives forestières) et les services aux personnes (centres de la petite enfance, maisons de répit ou de transition), pour ne citer que ces exemples.

D’après le recensement du Pôle, 62 % des entreprises d’économie sociale en Mauricie sont des organismes à but non lucratif et 38 % sont des coopératives. Le quart de ces entreprises ont recours à des programmes d’insertion à l’emploi. Environ 4600 emplois seraient générés par les entreprises d’économie sociale en Mauricie.