Le Pôle d’économie sociale de la Mauricie dresse son bilan annuel

TROIS-RIVIÈRES — Fort des données récemment révélées par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), qui font état d’un chiffre d’affaires annuel combiné de 627 millions $ pour les 430 entreprises d’économie sociale de la région, le Pôle d’économie sociale de la Mauricie tenait la semaine dernière sa 14e assemblée annuelle et profitait de l’occasion pour dresser le bilan 2018-2019 de ses activités et pour dévoiler un aperçu des initiatives à venir.

L’organisme fait d’abord valoir que la production de capsules vidéo, en partenariat avec l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), le Pôle d’économie sociale du Centre-du-Québec et Territoires innovants en économie sociale et solidaire, a permis de joindre plus de 700 étudiants du baccalauréat en administration des affaires de l’UQTR et de les sensibiliser aux réalités de l’économie sociale.

Par ailleurs, le mois de novembre, Mois de l’économie sociale, fut l’occasion de la présentation d’une douzaine d’activités rejoignant plus de 340 personnes, dont plus du tiers sont des étudiants.

Une centaine de participants ont pris part à la deuxième édition du Laboratoire en innovation sociales-LAB04, organisé en collaboration avec Culture Mauricie. Sur les dix projets imaginés au cours de l’activité, trois ont été retenus pour la LAB04REMIX, où les projets ont été revisités en s’inspirant notamment d’initiatives similaires, émanant de différents endroits au Québec.

Le Pôle d’économie sociale a aussi présenté son incubateur jeunesse. Celui-ci s’inscrit dans le réseau des 19 parcours se déployant partout au Québec, en collaboration avec le Chantier de l’économie sociale. Connu sous l’acronyme SISMIC, le projet propose aux 18 à 29 ans des formations visant à les outiller pour le développement d’une entreprise collective, indique-t-on.

La directrice générale du Pôle, Lynn O’Cain, dit vouloir «miser davantage sur le laboratoire d’innovation sociale pour trouver des solutions collectives aux enjeux de nos communautés».

Toujours selon les chiffres de l’ISQ, mis de l’avant par le Pôle d’économie sociale de la Mauricie, les entreprises d’économie sociale de la région font travailler près de 5730 personnes tandis que 34 % d’entre elles ont plus de 30 ans d’existence et que la moitié ont plus de 10 ans au compteur.