Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
De gauche à droite : Jacinthe Campagna, conseillère municipale; Josée Villemure propriétaire de Fait par une maman et Éli Dery, son fils; Claude Villemure, homme d’affaires et Karine Petitclerc, coordonnatrice de Revitalisation des quartiers Saint-Marc/Christ-Roi.
De gauche à droite : Jacinthe Campagna, conseillère municipale; Josée Villemure propriétaire de Fait par une maman et Éli Dery, son fils; Claude Villemure, homme d’affaires et Karine Petitclerc, coordonnatrice de Revitalisation des quartiers Saint-Marc/Christ-Roi.

Le petit miracle de Noël des Villemure

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Shawinigan — «C’est comme un vrai petit miracle de Noël», sourit la coordonnatrice de Revitalisation des quartiers Saint-Marc et Christ-Roi, Karine Petitclerc, alors qu’elle est invitée à qualifier l’initiative des gens d’affaires Claude et Josée Villemure, qui lancent une campagne de financement pour aider l’organisme qui connaît sa part de défis imposants à quelques semaines du jour de l’An.

C’est que père et fille ont visité la maison de répit récemment, par simple intérêt de vouloir redonner au prochain. Toutefois, ils ont constaté sur place qu’ils tombaient à pic.

«Un matin, j’ai appelé mon père et je lui ai dit que je voulais aider. C’est alors qu’il m’a suggéré Revitalisation. Le but de cette maison m’a touchée et on est allé visiter», explique celle qui est propriétaire de l’entreprise Fait par une maman.

Sauf qu’une fois sur place, en discutant avec Mme Petitclerc, les Villemure ont constaté que l’organisme avait besoin d’un plus grand coup de main encore.

«Ils avaient des problèmes avec la toiture. Il fallait faire quelque chose», affirme le propriétaire de Caméléon solutions intégrées.

«Les trusts étaient fissurées, le toit endommagé. On a pu mettre un mur de soutien, sinon on ne faisait pas l’hiver», raconte Karine Petitclerc.

La conseillère municipale du secteur, Jacinthe Campagna, qui se dit touchée par l’initiative, affirme qu’il a fallu peu de temps pour mettre les choses en marche.

«J’ai eu une conversation avec Claude. En jasant, on a vraiment vu que ce serait le mariage parfait. Le projet permettra de faire rayonner la revitalisation du quartier.»

Pour parvenir à leurs fins et assurer un avenir tant à la bâtisse qu’à l’organisme, les intervenants ont décidé de mettre en place une campagne de financement dont l’objectif est d’amasser 50 000 $.

«Cette collaboration est un ‘’fit’’ parfait. C’est un très bel exemple de gens qui s’allient pour le bien des familles de chez nous. La demande est très forte. Notre liste d’attente nous mène à avril actuellement», confie la coordonnatrice de Revitalisation des quartiers Saint-Marc et Christ-Roi, qui ajoute qu’un projet d’agrandissement de la maison de répit pourra être réalisé avec l’argent recueilli.

Déjà, près des deux tiers de l’objectif ont été récoltés par le biais de sollicitation auprès de la communauté d’affaires de Shawinigan.

Jusqu’à maintenant, 30 000 $ ont été amassés. La députée provinciale Marie-Louise Tardif a sauté dans le projet, des entreprises de construction et de gestion immobilière aussi, ainsi que des centres de rénovation.

Pour aider au financement de la campagne, un tirage sera aussi effectué par l’entreprise de Mme Villemure.

«Fait par une maman va faire tirer deux garde-robes: une de 500 $ comme premier prix et une autre de 200 $ comme deuxième prix. Nous espérons vendre 1000 billets à 10 $ et 100 % des profits seront remis à l’organisme», précise Josée Villemure.

«Ça envoie un message super positif aux familles qui traversent certaines périodes plus difficiles de voir qu’il y a des gens qui les soutiennent», signale Mme Petitclerc.

Cette dernière caresse par ailleurs l’idée de voir éventuellement une halte-garderie s’ajouter à l’offre de services de son organisme.

Reconnus comme une famille philanthrope, les Villemure ont choisi d’ajouter une autre génération à la présidence d’honneur de la campagne.

«Quand mon petit-fils Éli a entendu parler de ce qu’on faisait, il est allé chercher sa tirelire et voulait que l’on prenne l’argent pour le donner aux familles dans le besoin. Je me suis dit qu’on ne pouvait pas ne pas l’inclure avec nous», souligne fièrement grand-papa Claude.

Pour participer au tirage, rendez-vous sur le https://www.faitparunemaman.ca/products/billets-collecte-de-fonds.