Sylvie et Marie-Josée Tardif ont aidé le père Noël à remettre des cadeaux à tous les enfants, dont la petite Laurianne Normand, vendredi lors du Noël de Comsep.

Le père Noël fait des heureux

Un repas chaud, des cadeaux et des amis pour passer un beau Noël, c'est tout ce dont avaient besoin plus de 300 membres de Comsep qui se sont réunis vendredi dans le cadre du traditionnel souper festif de l'organisme.
C'est au sous-sol de l'église Notre-Dame-des-VII-Allégresses que tous ces gens, souvent des familles, ont célébré Noël. Tous sont membres de l'organisme et ont participé à quelques activités durant l'année, ou encore des bénévoles. Après la soupe, le spaghetti et le dessert, ce sont les plus jeunes qui ont crié à l'arrivée du père Noël. 
«Ils ont tous eu au moins un cadeau, mais il y avait aussi des tirages pour de plus gros prix. On va chercher ces cadeaux toute l'année, donc nous pouvons obtenir de bons spéciaux et ainsi acheter des jouets d'une plus grande valeur. Nous avons aussi fait tirer des soupers du réveillon pour les familles et des cadeaux pour les adultes. Les gens partent d'ici, ils ont rencontré le vrai père Noël, parce que oui, nous avons le vrai père Noël, ils ont eu un cadeau et une belle fête», soulignait la coordonnatrice chez Comsep, Sylvie Tardif, alors qu'une dizaine d'enfants couraient à ses côtés.
Une grande partie des familles qui se retrouvaient à cet endroit vendredi sont démunies et n'ont pas toujours la possibilité d'acheter des présents pour les enfants. C'est pourquoi les plus jeunes se retrouvaient au centre des festivités.
«On fait des fêtes de Noël depuis presque la naissance de Comsep, donc 30 ans. Mais avant, c'était seulement les adultes et c'était un peu triste. Les adultes, durant le temps des Fêtes, sont souvent tristes, certains pleuraient et on passait la soirée à faire des interventions sociales. On a dit: non! Depuis 12-15 ans, les enfants y sont et ce sont des plus beaux partys qu'à l'époque. C'est un de nos grands moments de l'année. J'ai un collègue qui parcourt les cadeaux toute l'année, parce qu'il y a prix que nous pouvons avoir en juillet, mais pas présentement. Nous avons aussi beaucoup de dons et de commanditaires», ajoute Mme Tardif.
À constater le nombre de sourires parmi les personnes présentes, la soirée était plus qu'appréciée.
«Tout le monde se connaît et se côtoie. Ça nous permet de se voir et c'est important. Avec une belle soupe, un bon dessert et un café, c'est un succès sur toute la ligne!», lançait Marie Bouchard, ancienne bénéficiaire des services de Comsep et maintenant membre et bénévole de l'organisme.
Un coup de pouce à l'intégration
Si, pour certains enfants, le cadeau qu'ils ont reçu vendredi soir sera leur seul pour les prochains jours, pour d'autres, c'est l'occasion de découvrir comment se célèbre le temps des Fêtes au Québec. Plusieurs immigrants sont membres de Comsep, où ils peuvent profiter des services d'éducation populaire, d'alphabétisation populaire, et d'intégration à l'emploi, parmi tant d'autres. C'est le cas de Yolande Madah, arrivée au Canada du Cameroun il y a à peine deux mois. Vendredi, elle célébrait un deuxième Noël avec son jeune garçon, qui s'était déjà fait plusieurs amis.
«Ça nous permet de nous rencontrer et de se connaître. Ça nous empêche de rester chez nous, parce que plusieurs sont loin de leur famille. On ne sait pas comment se fête Noël à la québécoise, et présentement, on l'apprend. C'est mon premier Noël chez Comsep mais ce ne sera pas le dernier.»