Pierre-André Émond

Le PCC opte pour Pierre-André Émond

TROIS-RIVIÈRES — Le Parti conservateur du Canada (PCC) a annoncé, jeudi, son candidat dans la circonscription de Bécancour—Nicolet—Saurel pour les élections de 2019. Pierre-André Émond tentera de déloger le doyen de la Chambre des communes, le bloquiste Louis Plamondon. «Je suis vraiment fier de me joindre à cette équipe. Je suis tourné vers l’avenir. On va travailler beaucoup sur le terrain et je pense être en mesure de convaincre les gens qu’il est grand temps de passer à autre chose», a lancé M. Émond.

Le candidat va miser sur son bagage d’entrepreneur, sur ses connaissances en développement régional et sur l’équipe du parti.

Pierre-André Émond, le frère du député caquiste Jean-Bernard Émond, est un entrepreneur de 54 ans natif de Sorel-Tracy. Il est père de deux enfants et propriétaire de l’imprimerie familiale fondée en 1934.

On le décrit comme étant un homme très engagé dans la communauté. Il est actuellement président de la Société d’aide au développement de la collectivité Pierre-De Saurel. Au cours des dernières années, il a également été actif auprès d’organismes ayant pour mission l’éducation, l’environnement et la culture. «J’ai toujours trouvé important de m’impliquer dans mon milieu. Je crois grandement en ma région et aux gens qui la composent», a mentionné le candidat conservateur.

Ce dernier estime que son engagement politique est la suite logique de ses implications dans la communauté. «Je n’aime pas beaucoup ce que je vois dans le gouvernement actuel. On dirait que personne ne sait compter dans ce gouvernement-là. […] Je suis un régionaliste, tout ce que je vais pouvoir faire descendre du fédéral qui peut être bénéfique pour la région, je vais m’y attaquer», a-t-il souligné.

Ses priorités seront, entre autres, la gestion rigoureuse et responsable des finances publiques, la mise en place de politiques d’immigration axées sur les besoins réels, la fiscalité simplifiée pour les familles et les entrepreneurs ainsi que le respect de l’autonomie du Québec et de ses régions. «Pierre-André possède un énorme bagage d’expérience et je suis persuadé qu’il sera en faire bénéficier les gens du comté de la Bécancour—Nicolet—Saurel à Ottawa. Il connaît bien les enjeux des citoyens de sa région et c’est pour raison que nous sommes heureux de l’avoir dans notre équipe», a affirmé le lieutenant du Québec, Alain Rayes.

Le nouveau candidat a d’ailleurs presque complété son équipe et il entend bien se lancer rapidement sur le travail de terrain. Il veut développer davantage de contact dans l’est de la circonscription.

«Pierre-André comprend la réalité des entrepreneurs, des familles et des futures générations de son comté. Nous avons besoin d’entrepreneurs engagés comme lui en politique», a déclaré Andrew Scheer, chef du Parti conservateur du Canada.

Rappelons que le Parti conservateur du Canada a annoncé lundi que la professeure de philosophie au collégial Josée Bélanger tentera de ravir le siège de la néo-démocrate Ruth Ellen Brosseau dans la circonscription de Berthier- Maskinongé.