La candidate du Parti conservateur du Canada dans Berthier-Maskinongé, Josée Bélanger.

Le PCC opte pour Josée Bélanger dans Berthier-Maskinongé

TROIS-RIVIÈRES — Le Parti conservateur du Canada (PCC) a annoncé lundi sa candidate dans la circonscription de Berthier-Maskinongé. Professeure de philosophie au collégial, Josée Bélanger tentera de ravir le siège de cette circonscription à la néo-démocrate, Ruth Ellen Brosseau.

«Servir les citoyens a toujours été un rêve. C’est ce que je vais tenter de réaliser», affirme d’emblée la professeure de philosophie au Collège Laflèche de Trois-Rivières.

«Dès la semaine prochaine, je vais rencontrer des gens et le plus possible jusqu’au 21 octobre.»

Lors de l’annonce de sa candidature lundi, Josée Bélanger a évoqué ses racines dans la circonscription et elle a parlé de ses grands-parents agriculteurs. «Il y a un milieu agricole dans Berthier-Maskinongé et je viens d’un milieu agricole. Je trouvais aussi que c’était très varié comme comté», mentionne celle qui dit préparer un déménagement à Saint-Étienne-des-Grès pour habiter dans la circonscription qu’elle brigue. «Je connais bien cette région et j’ai beaucoup d’affinité avec elle. C’est pourquoi j’ai choisi Berthier-Maskinongé.»

Questionnée sur le bilan du gouvernement libéral en matière d’agriculture, Josée Bélanger n’a pas hésité à dire que Justin Trudeau avant grandement nuit à la gestion de l’offre qui touche surtout les producteurs laitiers lors qu’il a signé l’Accord Canada-États-Unis-Mexique. «Cet accord a été une brèche dans la gestion de l’offre. Les agriculteurs, une bonne partie a été sacrifiée», estime-t-elle. «C’est sûr qu’il faut s’occuper des compensations, qu’elles soient à la hauteur du tort qui a été fait. Mais le reste, il faut aller sur le terrain et voir les enjeux.»

Par ailleurs, Josée Bélanger soutient qu’elle fait notamment le saut en politique pour défendre une saine gestion des fonds publics, les droits des victimes ainsi que le respect des compétences des provinces. Elle affirme avoir trouvé ces valeurs dans le Parti conservateur du Canada et de son chef Andrew Scheer.

De 1988 à 1996, Josée Bélanger a été officière de la réserve navale où elle a occupé différents postes de gestion. Comédienne à ses heures, elle a participé à plusieurs pièces du Théâtre des gens de la place, une troupe de Trois-Rivières.

Le lieutenant québécois du chef conservateur Andrew Scheer était sur place pour l’annonce de la candidature de Josée Bélanger. Alain Rayes affirme que les autres candidats de la région seront annoncés dans les prochains jours et prochaines semaines. D’ailleurs, le PCC annoncera ce jeudi son candidat pour Bécancour-Nicolet-Saurel. Le député de Richmond-Arthabaska mentionne également que la candidature de l’ancien maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, est toujours considérée.

«Nous avons des discussions avec trois ou quatre candidatures de haut niveau», note Alain Rayes avant de poursuivre sur la possible candidature d’Yves Lévesque.

«On s’est parlé, je m’informe de son état de santé. Il vit des moments plus difficiles à titre personnel, mais c’est vraiment plus par amitié qu’on a des discussions actuellement. Le plus important c’est qu’il retombe sur ses deux pieds. Si à son retour en forme, le goût de s’impliquer en politique pour les gens de la région, on va être heureux de l’avoir dans notre équipe.»

L’ancien chef du Bloc québécois, Michel Gauthier, était sur place pour fouetter les troupes du PCC, sa nouvelle famille politique.