Marc-André Lessard, administrateur de l’O.T.J. Saint-Paulin inc., devant l’une des «guimauves géantes» décorées par ses concitoyens.
Marc-André Lessard, administrateur de l’O.T.J. Saint-Paulin inc., devant l’une des «guimauves géantes» décorées par ses concitoyens.

Le Party des «guimauves géantes» à Saint-Paulin contrecarré par la COVID

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Saint-Paulin — À Saint-Paulin, le passage de la MRC de Maskinongé en zone rouge dès vendredi soir, minuit, aura eu raison de l’activité Le Party des guimauves géantes. Du moins en partie, puisqu’une quarantaine de «guimauves» - des balles de foin emballées – ont été décorées par la population et ont été installées à la vue de tous, devant l’église de la municipalité.

La population et les commerçants de Saint-Paulin avaient été invités à décorer ces guimauves géantes dans le but de mettre à contribution leur créativité et d’égayer le quotidien des gens en cette deuxième vague de la pandémie. On comptait organiser des visites guidées pour permettre à la population, en petits groupes, de voir de plus près les œuvres et de comprendre leur signification. Tout un univers impliquant un sympathique géant avait été créé par les organisateurs de l’événement.

Or, jeudi, l’O.T.J. annonçait qu’en raison du passage de la région en zone rouge, l’activité n’aurait pas lieu. Malgré ce revers, Marc-André Lessard, administrateur de l’organisme, considère cette première édition comme un succès.

«On aura quand même réussi notre coup, à intéresser les gens à notre idée. C’était le but et ça a fonctionné. On a réussi à éveiller la créativité des gens», estime-t-il.

Une quarantaine de ces œuvres ont été installées sur le terrain de l’église de Saint-Paulin.

La présence des œuvres devant l’église a également retenu l’attention des passants.

«Il y a au moins 50 à 60 personnes qui sont venues prendre des photos. On voit des gens plus âgés qui retombent en enfance, c’est beau à voir», ajoute M. Lessard.

Ce dernier invite la population à jeter un œil à ces guimauves géantes, qui demeureront sur le terrain de l’église jusqu’au 5 novembre. Le succès de l’activité, avec une quarantaine de personnes qui ont pris la peine de décorer une guimauve géante, assure par ailleurs son retour l’an prochain, affirme l’administrateur de l’O.T.J.

Quant à l’activité de distribution de bonbons à l’église de Saint-Paulin, elle demeure à l’ordre du jour jusqu’à preuve du contraire, assure M. Lessard.

«Ce n’est pas annulé. Les familles vont pouvoir rentrer une à la fois et il va y avoir respect de la distanciation. Mais il faut encore que la Santé publique valide notre parcours», précise-t-il.