Signe d’une mobilisation populaire, plus d’une centaine de personnes ont choisi de s’abonner à la version papier du Nouvelliste depuis l’annonce de la restructuration de Groupe Capitales Médias.
Signe d’une mobilisation populaire, plus d’une centaine de personnes ont choisi de s’abonner à la version papier du Nouvelliste depuis l’annonce de la restructuration de Groupe Capitales Médias.

Le Nouvelliste: une mobilisation qui se poursuit

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le vent de solidarité qui souffle à la suite de l’annonce de la restructuration des activités des six journaux du Groupe Capitales Médias, dont Le Nouvelliste fait partie, ne semble pas vouloir s’essouffler. Seulement au Nouvelliste, plus d’une centaine de nouveaux abonnés à la version papier du journal se sont ajoutés depuis l’annonce de cette restructuration, lundi après-midi. Et pendant que les citoyens semblent se mobiliser derrière leur quotidien régional, de nombreux intervenants de la région ont souhaité aussi prendre la parole afin de soutenir cette mobilisation et réitérer l’importance d’une presse locale forte et diversifiée.