Benoît Charron et Yves Junior Boissonneault lors de la confirmation de la transaction impliquant Planète Poutine.

Le nouveau propriétaire de Planète Poutine voit grand

Le nouveau propriétaire de Planète Poutine a l'intention d'ouvrir 20 restaurants au Québec et au moins cinq aux États-Unis d'ici un an.
Benoît Charron, un entrepreneur immobilier de la région de Montréal, a rencontré les médias mercredi matin en compagnie d'Yves Junior Boissonneault afin de confirmer la transaction d'affaires. Si le montant de cette transaction est gardé confidentiel, M. Charron ne fait pas de cachette quant à ses intentions. Il a acheté Planète Poutine dans le but de doubler, voire de tripler le nombre de restaurants à moyen terme.
«Depuis l'âge de 20 ans, je fais du développement immobilier. Ça m'a amené à investir dans ma propre chaîne de restaurants. Je veux amener la chaîne à la même expansion et la même visibilité que A & W.»
Cette vision de développement de Planète Poutine fait partie des éléments qui ont convaincu Yves Junior Boissonneault de se départir de son entreprise, elle qui compte 17 restaurants.
«Il y a six mois, on a parti un restaurant au Nouveau-Brunswick. Dans une nouvelle province, un nouvel État, il faut beaucoup d'argent. Faire ça aux États-Unis ou en Europe, ça prend beaucoup d'argent. C'est beaucoup d'effort. Je n'étais pas prêt à mettre cet argent. Et je sais que Planète Poutine va évoluer», lance le fondateur de la compagnie.
Plus de détails dans Le Nouvelliste de jeudi