Bâti au coût de 4,5 M$, le nouveau garage municipal de Notre-Dame-du-Mont-Carmel sera prêt pour le début de l’année 2021.
Bâti au coût de 4,5 M$, le nouveau garage municipal de Notre-Dame-du-Mont-Carmel sera prêt pour le début de l’année 2021.

Le nouveau garage municipal prêt pour le début 2021 à Notre-Dame-du-Mont-Carmel

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL — Après plus de 10 ans d’attente et de bouleversements, le nouveau garage municipal de Notre-Dame-du-Mont-Carmel sera livré au début de l’année 2021. Ce nouvel équipement devrait permettre de tout regrouper sous un même toit et ainsi, faciliter la tâche de plusieurs travailleurs et citoyens.

La construction de la bâtisse de 25 000 pieds carrés, évaluée à 4 533 000 $ a débuté en juin. L’échéancier a été respecté dans sa grande majorité, malgré la situation occasionnée par la COVID-19. Le bâtiment neuf est construit directement à côté du tout nouvel écocentre inauguré lundi matin.

À LIRE Notre-Dame-du-Mont-Carmel inaugure son écocentre

Le maire Luc Dostaler s’avoue heureux de voir enfin le projet se concrétiser, après une décennie d’attente et d’efforts.

«On a connu beaucoup de difficultés avec la localisation, la conformité du terrain et le financement du projet. On ne réussissait pas à aller chercher les subventions et comme on parle de plusieurs millions, on ne voulait pas refiler une facture aussi importante aux citoyens», explique-t-il.

Notre-Dame-du-Mont-Carmel manquait de place pour y ranger ses équipements et règle d’un coup tous ses problèmes.

«On devait louer de la place un peu partout pour faire en sorte d’y mettre nos choses. On était rendu à plusieurs endroits. Maintenant, on sera à la fine pointe de la technologie. Tout ce qui a trait à la voirie s’en viendra ici», confie le maire Dostaler, évoquant la rue du Parc industriel, un secteur en plein développement.

Le premier magistrat est d’autant plus ravi qu’une grande portion de l’entretien de ces équipements lourds est effectuée à l’interne.

«100 % de notre déneigement, c’est nous qui le faisons. Mais ça prend de la place, ces véhicules-là. On les entretient et on les répare presque en totalité ici. Nous aurons un système de levage et un pont roulant, notamment, ce qui va nous aider encore davantage».

L’ancien garage, situé sur la rue de l’Hôtel de Ville et dont une partie du toit s’était effondrée sous le poids de la neige en février 2019 a été reconstruit et servira d’entrepôt et aux services des loisirs de la municipalité.

«Ça n’a sûrement pas nui au fait qu’on aille une subvention. L’important, c’est qu’on ait réussi à y arriver, même si c’est à notre troisième tentative», a-t-il souligné.