Comme l’an dernier, les plaisanciers devront laver leur embarcation avant de naviguer sur le lac des Piles.
Comme l’an dernier, les plaisanciers devront laver leur embarcation avant de naviguer sur le lac des Piles.

Le lavage de bateaux reprendra au lac des Piles

Shawinigan — Pour une deuxième année, les plaisanciers qui lanceront leur embarcation sur le lac des Piles devront l’avoir lavée au préalable. La Ville de Shawinigan a publié un premier rappel en ce sens, mercredi.

Cette politique avait été mise en place le 1er mai 2019. Les propriétaires riverains dont l’embarcation demeure au lac des Piles en permanence doivent posséder un certificat d’usager. Quant aux visiteurs, ils doivent obtenir un certificat de lavage, valide 48 heures, avant la mise à l’eau. Il existe toujours trois postes de lavage certifiés par la Ville de Shawinigan, à savoir la Marina de Grand-Mère, Shawinigan Marine et Bateaux Jean Nobert.

La marina du lac des Piles demeure l’accès privilégié pour les mises à l’eau et le contrôle est effectué à cet endroit pour s’assurer que les propriétaires d’embarcation ont bien obtenu leur certificat de nettoyage. La directrice, Nancy Trudel, mentionne que le premier été s’est bien déroulé.

«Je peux dire que ça a bien été et que cette année, nous ferons exactement la même chose», mentionne-t-elle. «Nous ferons du mieux que nous pourrons pour que tout se passe bien et que les clients soient satisfaits.»

À l’Association des résidents du lac des Piles, la présidente, Joan Hamel, partage ce bilan positif. En fait, la seule fausse note s’est produite en août, lorsque le guide de pêche Thierry Rimbault a publiquement dénoncé qu’aucune station de lavage n’ait été installée à proximité de la marina. Il déplorait aussi que les riverains n’aient pas à fournir un certificat de nettoyage. Enfin, il trouvait les frais exagérés pour la mise à l’eau, le stationnement et la location de quais à la marina.

«Je pense que les coûts sont compétitifs avec ce qui se passe dans d’autres régions», réitère Mme Hamel. «Je m’attends à ce que ça aille bien cette année.»

Selon elle, la sensibilisation doit être étendue aux propriétaires qui possèdent leur propre rampe de mise à l’eau. Ces endroits demeurent plus difficiles à contrôler.

«On encourage la mise à l’eau à la marina, parce qu’on ne sait pas ce qui se passe ailleurs», mentionne Mme Hamel. «Par exemple, si des gens descendent les bateaux des autres sur leur propriété, ça peut devenir un problème. Il faudra sensibiliser tout le monde au fait qu’il y a une seule rampe de mise à l’eau au lac des Piles et c’est à la marina.»

Mme Hamel s’attend à recevoir de l’information au sujet du nouveau code d’éthique pour les embarcations à moteur et la zone de navigation.

«Des bouées seront installées spécifiquement pour délimiter la zone de navigation, à 300 mètres de la rive», prévoit-elle. «C’est une étape qu’on attend au lac des Piles, pour sensibiliser les gens sur la façon de naviguer et sur les règles d’éthique.»

À la Ville de Shawinigan, François St-Onge, directeur du Service des communications et des relations avec les citoyens, ne veut rien confirmer à ce sujet pour le moment.

«Quand nous serons en mesure de faire une communication à ce sujet, nous le ferons avec plaisir», indique-t-il, tout en rappelant que l’élaboration d’un code d’éthique est prévue dans le Plan directeur du lac des Piles.

Ajustements

M. St-Onge mentionne que des «ajustements» pourraient être annoncés en ce qui concerne la procédure de nettoyage d’embarcations, mais la plus grande partie des initiatives mises en place l’an dernier seront maintenues. Les mesures de distanciation imposées par la COVID-19 s’ajoutent toutefois aux préparatifs de cette année.

«Nous avons eu quelques échanges avec la Ville par courriel, mais rien n’est statué», indique Mme Trudel. «Nous sommes en attente. Mais c’est sûr que nous ferons ce qu’il faut pour protéger nos clients, nos employés. Tout sera fait dans le respect de la santé publique.»

Puisque les glaces ne sont pas encore entièrement retirées du lac des Piles, Mme Trudel ne peut encore avancer une date d’ouverture pour la marina.