Eugenie Bouchard (à gauche) félicite Ashleigh Barty, qui l'a éliminée en deux manches, jeudi.

Wimbledon : Bouchard, Shapovalov et Muguruza éliminés

LONDRES — Eugenie Bouchard a subi l’élimination, jeudi, au deuxième tour des Internationaux de tennis de Wimbledon, s’inclinant 6-4 et 7-5 aux mains de l’Australienne Ashleigh Barty. Du côté masculin, le Canadien Denis Shapovalov a perdu en quatre sets contre le Français Benoît Paire.

La Montréalaise de 24 ans avait pris l’avance 5-2 en seconde manche, mais elle n’a pu résister à la poussée de la 17e tête de série, qui l’a emporté en 1h33.

Au premier set, Bouchard a été victime d’un bris lors du troisième de jeu, mais a eu une chance de le récupérer au dixième jeu, alors qu’elle s’est donné deux balles de bris. L’Australienne a tenu le coup et a bouclé la manche initiale à sa cinquième balle de set après 38 minutes d’action.

La deuxième manche a été âprement disputée et Bouchard a pris l’initiative grâce à un bris survenu lors du quatrième jeu, à sa troisième opportunité.

Avec une chance de forcer la tenue d’un set décisif alors qu’elle menait 5-3 au service, la Montréalaise n’a inscrit qu’un point avant de perdre de nouveau son service deux jeux plus tard.

Bouchard s’est bien battue lors de ce qui s’est avéré être le jeu décisif, sauvant quatre balles de match avant de finalement plier l’échine.

«J’ai affronté une adversaire qui joue très bien en ce moment, particulièrement sur cette surface, a dit Bouchard. Elle joue très bien sur le gazon. Je savais donc que j’allais affronter une très bonne joueuse, et je suis déçue parce que j’ai l’impression que j’aurais pu remporter les deux sets. J’ai bien joué, mais j’aurais pu être encore meilleure.»

La championne éliminée

Plus tard jeudi, la tenante du titre, l’Espagnole Garbine Muguruza, troisième raquette mondiale, a chuté dès le deuxième tour devant la 47e mondiale, la Belge Alison Van Uytvanck, en trois manches (5-7, 6-2, 6-1).

L’Espagnole de 24 ans est la quatrième joueuse du top 5, après la Danoise Caroline Wozniacki (2e), l’Américaine Sloane Stephens (4e) et l’Ukrainienne Elina Svitolina (5e) à quitter le tournoi avant le troisième tour. Seule la numéro 1 mondiale, la Roumaine Simona Halep, est toujours en lice dans le tableau principal.

Dans un match du double masculin, le Canadien Vasek Pospisil et l’Américain Ryan Harrison ont été éliminés dès le premier tour. Le duo allemand composé de Philipp Petzschner et de Tim Puetz l’a emporté en trois manches de 6-4, 7-6 (8) et 6-2.

+

Après avoir gagné le premier set 6-0, Denis Shapovalov a perdu les trois suivants, subissant l'élimination face au Français Benoît Paire.

LA FIN POUR SHAPOVALOV

Dans le tableau principal chez les hommes, Denis Shapovalov n'a pu capitaliser sur un premier set de 6-0, lui qui a perdu les trois suivants 6-2, 6-4, 7-6 (3) face aux Français Benoît Paire.

«Il a très bien joué, ce qui n’a pas été mon cas aujourd’hui, a convenu Shapovalov. Il méritait la victoire. J’avais l’avantage après le premier set, mais je l’ai laissé filer. Après cela, il a très bien joué, contrairement à moi.»

Milos Raonic est donc le seul Canadien toujours à avoir pu accéder au troisième tour. L'Ontarien, 13e tête de série, a rendez-vous avec l’Autrichien Dennis Novak, vendredi.

Cilic surpris

Plus tôt jeudi, l’Argentin Guido Pella avait causé une vive surprise en éliminant le Croate Marin Cilic, 5e joueur mondial et 3e tête de série, en cinq manches 3-6, 1-6, 6-4, 7-6 (3), 7-5, dans un match de deuxième tour qui avait été amorcé mercredi.

Classé 82e au monde, Pella n’avait encore jamais vaincu un rival classé dans le top 5 en carrière et n’avait jamais franchi le tour initial en deux tentatives au All England Club.

«Il jouait tellement bien hier [mercredi] et il frappait la balle avec tellement de force que je ne pouvais rien faire. La pluie m’a beaucoup aidé», a admis Pella, qui s’est qualifié en troisième ronde d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière.

Finaliste face au Suisse Roger Federer à Wimbledon l’an dernier, et de nouveau cette année aux Internationaux d’Australie, Cilic était destiné à un autre rendez-vous avec Federer, cette fois en demi-finale. Il était également possible qu’il croise le fer avec le Canadien Milos Raonic en quatrième ronde.

Les choses ont été plus simples pour l’Espagnol Rafael Nadal, deuxième tête de série, qui a défait le Kazakhe Mikhail Kukushkin 6-4, 6-3, 6-4.

Dans d’autres duels du tableau du simple masculin, l’Américain John Isner (9e) a résisté à deux balles de matchs pour venir à bout du Belge Ruben Bemelmans 6-1, 6-4, 6-7 (6), 6-7 (3), 7-5.

Lors de cet affrontement, également suspendu à cause du mauvais temps mercredi, Isner a inscrit 64 as, le troisième plus fort total dans l’histoire de Wimbledon. Le record appartient à Isner qui en avait amassé 113 lors de son match marathon de trois jours contre Nicolas Mahut en 2010. Mahut en avait lui-même récolté 103. La cinquième manche s’était terminée 70-68 en faveur d’Isner.