Victoire du parmesan italien contre le géant américain Campbell

ROME — Le groupement professionnel du parmesan a remporté une longue bataille contre le géant américain Campbell, qui faisait figurer sur certaines étiquettes de ses bocaux de sauce au fromage l’image de morceaux du célèbre «parmigiano» italien.

Très connue pour ses soupes, la multinationale Campbell a «accepté les requêtes du groupement d’éliminer des étiquettes de ses produits toute référence au roi des fromages», a annoncé vendredi le «Consorzio del Parmigiano Reggiano» dans un communiqué.

Les morceaux de fromage en que stion étaient visibles sur les bocaux de sauce au fromage «Prego», alors que sa composition n’inclut pas de parmesan, qui en Italie bénéficie de l’Appellation d’origine protégée (AOP).

Ce label AOP implique que le parmesan peut uniquement être produit au sein d’une aire géographique du nord-est de l’Italie, notamment dans les provinces de Parme, Reggio Emilia, Modène, Bologne et Mantoue. L’appellation «Parmigiano Reggiano» doit obligatoirement se référer à l’authentique produit italien, rappelle le groupement professionnel.

Ce dernier mène aussi une bataille contre le groupe alimentaire américain Kraft Foods, qui tente d’obtenir le droit d’apposer des étiquettes «Kraft fromage parmesan» en Nouvelle-Zélande, pays où le consortium a enregistré la marque Parmesan Reggiano. Des procédures sont également en cours contre Kraft en Australie, en Uruguay, au Paraguay, au Chili, en Thaïlande et en Équateur.

«Le Consorzio Parmigiano Reggiano est prêt à combattre toute fraude et ce succès alimente notre confiance dans la bataille pour la défense du parmesan que nous menons depuis des décennies, d’abord en Europe et maintenant dans le monde entier», a réagi son président Nicola Bertinelli, cité dans le communiqué.