Le palais de justice de Québec

Un homme de Québec poursuit Porsche après l’incendie de sa Carrera 911

Pour ses 50 ans, Joël Bérubé de Québec avait décidé de s’offrir une Porsche Carrera 911. Son rêve d’adolescent s’est envolé en fumée trois ans plus tard.

Grand amateur de la marque allemande, M. Bérubé a acheté un modèle 911 Carrera 4S au Centre Porsche Québec en avril 2014. Le véhicule lui a coûté plus de 175 000$, taxes incluses.

Deux ans plus tard, le moteur de sa Porsche a été remplacé par le concessionnaire pour régler un problème récurrent de voyant lumineux de type «check engine». Le véhicule était à ce moment garanti jusqu’en 2020.

Le 4 juillet 2017, Joël Bérubé roule près de chez lui, dans le secteur Saint-Émile. Soudain, le moteur de la Porsche s’arrête et, selon le conducteur, une intense fumée noire et des flammes se dégagent du capot du véhicule.

Le conducteur sort aussitôt de son véhicule en flammes. L’incendie a causé la perte totale de la voiture sport qui, à ce moment, avait 20 000 km à l’odomètre. 

L’assureur de M. Bérubé réclame à Porsche Cars Canada la somme de 153 000$ qu’elle a versée à son assuré.

Comme le même véhicule se vendait 194 000$ au moment de l’incendie, M. Bérubé réclame la différence pour l’augmentation de la valeur du véhicule. Il demande aussi 10 000$ pour les troubles et inconvénients.

Dans sa poursuite, Joël Bérubé soutient que Porsche Cars Canada et son concessionnaire sont tenus à la garantie de qualité de l’automobile suivant les dispositions de la Loi sur la protection du consommateur.

Il tient le fabricant et le vendeur responsables des dommages puisque «les défenderesses connaissaient ou devaient connaître le vice affectant l’automobile».