L’événement est survenu il y a trois semaines à l’école Jean-Fortin de Saint-Honoré, tout juste avant l’Halloween.

Un élève qui s'étouffait sauvé par une éducatrice

La vigilance et l’intervention rapide d’une éducatrice auprès d’un enfant de maternelle de Saint-Honoré, qui s’était étouffé avec un bonbon, ont récemment permis d’éviter le pire.

L’événement, dont les grandes lignes ont été rapportées au Quotidien, est survenu il y a trois semaines à l’école Jean-Fortin, tout juste avant l’Halloween. Selon nos informations, le bambin aurait consommé une friandise dure et se serait étouffé au point où il était incapable de respirer. L’éducatrice a rapidement pris la situation en charge et a prodigué les manoeuvres nécessaires.

« C’est un événement qui est survenu dans une de nos écoles. L’éducatrice a carrément sauvé un élève. Ce sont des événements qui sont malheureux, mais qui peuvent arriver avec de jeunes enfants », confirme la porte-parole de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Claudie Fortin.

Les circonstances demeurent nébuleuses, mais il s’agirait d’un bonbon que l’enfant s’est procuré à l’école. Depuis l’événement, la direction a rappelé aux parents que les bonbons sont interdits entre les murs de l’école, comme le stipule la politique de saine alimentation en vigueur à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

« C’était un cas d’étouffement sévère. L’enfant était vraiment petit. L’éducatrice a très bien agi », conclut Claudie Fortin.