Un conflit entre ex-conjoints au camping Aztec a dégénéré en agression armée vendredi soir.
Un conflit entre ex-conjoints au camping Aztec a dégénéré en agression armée vendredi soir.

Un conflit entre ex-conjoints mène à une agression armée et une arrestation corsée à Granby

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Un conflit entre ex-conjoints au camping Aztec a dégénéré en agression armée vendredi soir. L’homme a résisté à son arrestation et pourrait faire face à plusieurs chefs d’accusation, la victime n’a subi aucune blessure.

Vers 20h vendredi soir, plusieurs appels au 911 ont rapporté «un homme agressif et très violent» au Camping Aztec (1680 rue Principale), indique le lieutenant Marc Cantin du Service de police de la Ville de Granby.

Il aurait lancé un objet en direction de la victime.

À l’arrivée des premiers agents, l’homme, bien connu des policiers, avait quitté les lieux dans un véhicule qui n’était pas le sien et sans autorisation, mais est revenu quelques minutes plus tard. Il a immédiatement été rencontré par les agents venus procéder à son arrestation.

«L’homme a très fortement résisté à son arrestation», rapporte le lieutenant, si bien que d’autres policiers ont été appelés en renfort.

Le suspect doit comparaître au palais de justice de Granby via téléphone samedi et pourrait faire face à des accusations d’agression armée, de menace, de bris de condition, de voie de fait sur des policiers, d’entrave, de vol de véhicule et de fraude.

Il devrait être de retour en cour lundi et demeure détenu jusqu’à sa comparution.