La description du contrevenant fournie par les jeunes brigadiers a permis aux policiers de le retracer le lendemain. L'homme de 75 ans a reçu un constat d’infraction de 313 $, assorti de 4 points d’inaptitude.

Un conducteur de 75 ans désobéit à de jeunes brigadiers scolaires

Un automobiliste de 75 ans qui a désobéi à de jeunes brigadiers scolaires d’une école primaire a été mis à l’amende, en début de semaine, à Thetford Mines.

Mardi, des élèves de l’école Saint-Gabriel responsables de la brigade scolaire ont eu un du mal à obtenir la collaboration du septuagénaire à une intersection près de l’établissement scolaire de la rue Simoneau. 

Au départ, le conducteur s’était arrêté à cette intersection protégée par un feu rouge clignotant et des signaux d’arrêt. Mais il «n’aurait pas attendu que le brigadier se soit complètement retiré de la rue et qu’il ait abaissé son panneau d’arrêt qu’il porte dans sa main avant de recommencer à circuler», indique Yves Simoneau, porte-parole de la Sûreté municipale de Thetford Mines. 

La description du contrevenant fournie par les jeunes brigadiers a permis aux policiers de le retracer le lendemain. L’homme de 75 ans a reçu un constat d’infraction de 313 $, assorti de 4 points d’inaptitude.

Ce n’était pas la première fois que les brigadiers de l’école faisaient face à des automobilistes délinquants. 

Le 2 mai, une enseignante brigadière, qui remplaçait les élèves de la brigade, faisait traverser les enfants après l’école quand une conductrice s’est impatientée et a accéléré. Sa voiture est passée à environ un mètre de la brigadière. Une cinquantaine de mètres plus loin, la conductrice ne s’est pas non plus immobilisée à un arrêt obligatoire. 

Les informations fournies par la brigadière ont permis aux policiers de retrouver la contrevenante trois jours plus tard. Il s’agissait d’une Thetfordoise âgée de 39 ans. 

Elle a reçu un constat d’infraction 1541 $ assorti de 4 points d’inaptitude pour «avoir commis une action susceptible de mettre en péril la sécurité des personnes se trouvant sur place», indique M. Simoneau. 

Les policiers ont aussi constaté que la trentenaire ne possédait pas un permis de conduire en règle et que le véhicule qu’elle conduisait au moment de l’infraction n’avait pas le droit de circuler en vertu d’une décision rendue par la SAAQ. Elle a reçu deux autres constats qui vont lui coûter 972 $. 

Comme plusieurs écoles au Québec, l’école Saint-Gabriel s’est dotée d’une brigade scolaire. À certaines intersections, des élèves de 4e, 5e et 6e année aident les autres élèves à traverser la rue en sécurité. Pour ce faire, ils sont supervisés par des adultes de l’école et formés par la Sûreté de Thetford Mines. 

Les policiers sont présents aux abords des écoles pour accompagner les jeunes brigadiers scolaires et s’assurer que les automobilistes respectent leurs signaux.