Deux des morts se trouvaient à l’intérieur de l’autobus et le troisième se trouvait sur la plateforme de la station Westboro.

Trois morts et 23 blessés dans une collision impliquant un autobus à Ottawa [VIDÉO]

C’est une « scène très chaotique » qui attendait les services d’urgence aux abords du Transitway, lors du retour à la maison vendredi. Un autobus à deux étages, en route vers Kanata, est entré en collision avec l’abri de la station Westboro, faisant trois morts et 23 blessés.

D’un ton solennel, le maire d’Ottawa, Jim Watson, a confirmé le nombre de décès en début de soirée. Plus tard, le chef des paramédics d’Ottawa, Miles Cassidy, a indiqué que 25 personnes ont été transportées vers des hôpitaux d’Ottawa. Du nombre, 14 se trouvaient dans un état critique et 11 étaient dans un état grave. Une personne a donc été déclarée morte sur les lieux de l’accident.

Deux des morts se trouvaient à l’intérieur de l’autobus et le troisième se trouvait sur la plateforme de la station Westboro.

On ne connaît pas encore la cause de l’accident, mais l’impact a visiblement été violent. La façade droite du deuxième étage de l’autobus a été en grande partie arrachée par l’impact avec l’abri de la station Westboro.

« La majorité des blessures sérieuses se sont produites sur le côté droit du deuxième étage de l’autobus. [...] Comme vous pouvez l’imaginer, c’est une scène très chaotique. », a souligné le chef du Service de police d’Ottawa (SPO), Charles Bordeleau, durant une conférence de presse en milieu de soirée, vendredi.

Les premiers répondants ont dû travailler dans des conditions extrêmes lorsqu’ils sont intervenus sur la scène de l’accident qui a fait trois morts, vendredi, à la station Westboro.
Les premiers répondants ont dû travailler dans des conditions extrêmes lorsqu’ils sont intervenus sur la scène de l’accident qui a fait trois morts, vendredi, à la station Westboro.

Longue enquête

Il faut s’attendre à ce que beaucoup de temps s’écoule avant que la lumière soit faite sur les circonstances exactes qui ont mené à cette collision, selon le chef Bordeleau. L’unité des collisions du SPO mène son enquête, tout comme les ministères des Transports des gouvernements ontarien et fédéral.

« Ce sera une longue enquête. Nos agents vont travailler sans arrêt pour documenter la scène. Des fermetures de route seront en vigueur et nous demandons aux gens d’éviter le secteur », a expliqué Charles Bordeleau.

Le chef de police Charles Bordeleau a confirmé l’arrestation de la chauffeuse.

La conductrice de l’autobus a été arrêtée sur place par des agents du SPO. Aucune accusation n’a été portée contre elle jusqu’à maintenant. Elle devait être interrogée au poste de police.

« Les événements sur la scène ont porté à ce que nos agents soient obligés d’arrêter la chauffeuse de l’autobus et de la transporter au poste de police », a déclaré le chef Bordeleau.

« Je ne vais pas commenter sur la chauffeuse, parce qu’une enquête est en cours. Comme le chef Bordeleau l’a indiqué, elle a été arrêtée et nous ferons tout ce que la police nous demande de faire. Nous fournirons des mises à jour dès que possible », a quant à lui indiqué le directeur général d’OC Transpo, John Manconi.

Plusieurs véhicules d'urgence se sont rendus sur les lieux de la collision, vendredi soir.
Plusieurs véhicules d'urgence se sont rendus sur les lieux de la collision, vendredi soir.

Condoléances

Jim Watson a annoncé en milieu de soirée que les drapeaux des édifices municipaux d’Ottawa ont été mis en berne à la suite de cette tragédie.

« Nous savons qu’il s’agit de moments extrêmement difficiles et tristes pour tous ceux qui sont touchés par cette tragédie. J’ai donc demandé à notre personnel de mettre toutes les ressources disponibles à la disposition des blessés et des familles des personnes affectées », a ajouté le maire Watson.

Le maire Jim Watson était visiblement ému, vendredi soir, lors du point de presse.

D’autres figures publiques ont offert leurs condoléances aux victimes, incluant les premiers ministres de l’Ontario et du Canada, Doug Ford et Justin Trudeau, ainsi que le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

« Je tiens à remercier pour leurs efforts héroïques les premiers intervenants, le personnel infirmier et les médecins des services d’urgence ainsi que tous ceux et celles qui ont répondu à l’appel aujourd’hui. Vous avez démontré, une fois de plus, que notre province dispose des travailleurs de première ligne les plus dévoués, qui se dédient jour après jour à sauver des vies, a déclaré M. Ford dans un communiqué. Aux habitants d’Ottawa, sachez que toute la population de l’Ontario s’unit à vous ce soir. Nous partageons votre peine et nous sommes à vos côtés. »

Aide aux victimes

Un centre d’aide aux proches des victimes a été établi au Centre des aînés Churchill (345, chemin Richmond). On y accueille les résidents qui cherchent de l’information à propos de proches impliqués dans la collision.

La Croix-Rouge a mis en place une ligne téléphonique pour les personnes à la recherche d’informations concernant un proche qui aurait pu être victime de cette collision. Vous pouvez joindre le 1-855-797-8875 si vous cherchez quelqu’un.

Le Centre d’appel de détresse de la région d’Ottawa a invité les résidents d’Ottawa dont les proches ont été touchés par l’incident, les premiers répondants qui se sont rendus sur la scène, ou encore tous ceux chez qui les images de l’incident provoquent des sentiments de tristesse ou de dépression à composer le 613-238-3311.