On voit ici l’avocat du père de la jeune victime, Me Martin Latour.
On voit ici l’avocat du père de la jeune victime, Me Martin Latour.

Tragédie de la fillette de Granby: fin de l’audience pour une requête de la défense

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Les avocats des deux parties dans le dossier de la fillette de Granby, morte tragiquement en 2019, ont mis fin mardi à deux jours de plaidoiries. L’audience concerne une requête de la défense, dont on ne peut dévoiler la teneur en raison d’une ordonnance de la cour, qui aura une grande incidence sur les procès des deux accusés, soit le père et la belle-mère de la jeune victime.

Au terme de deux jours de joute oratoire au palais de justice de Granby, le juge de la Cour supérieure Charles Ouellet devra trancher la nouvelle requête. Étant donné le strict interdit de publication, il est impossible de divulguer les propos tenus devant le tribunal.

Dès le début de l’audience mardi, Me Michel Marchand, qui représente la belle-mère de la jeune fille décédée, a repris là où il avait laissé la veille. Me Martin Latour, qui défend le père de la fillette de 7 ans, a fait de même.

Du côté de la Couronne, Me Frédérique Le Colleter a échangé coup pour coup avec ses vis-à-vis, devant les quelques personnes présentes au cours de la journée dans la salle d’audience pour suivre les plaidoiries.

À LIRE AUSSI: Drame de Granby: le père et la belle-mère toujours en attente de leurs procès

Rappelons que le père est en liberté provisoire. L’homme de 31 ans fait face à des accusations de négligence criminelle, de séquestration et d’abandon d’enfant avec omission de lui avoir fourni les choses nécessaires à la vie. Sa conjointe, âgée de 36 ans, demeure incarcérée. Elle est accusée de meurtre au deuxième degré, de séquestration et de voies de fait graves. Tous deux ont plaidé non coupables et ont renoncé à leur enquête préliminaire.

Le juge Ouellet rendra sa décision en délibéré. Les deux parties seront de retour devant le tribunal le 2 septembre prochain.