Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Tiger Woods a subi des blessures aux jambes.
Tiger Woods a subi des blessures aux jambes.

Tiger Woods grièvement blessé dans un accident de la route [PHOTOS]

Associated Press
Article réservé aux abonnés
LOS ANGELES - Tiger Woods a été grièvement blessé mardi lorsque son véhicule utilitaire sport a effectué des tonneaux et s’est retrouvé sur le côté près d’une route abrupte située en banlieue de Los Angeles qui est réputée pour ses accidents, ont annoncé les autorités.

Le golfeur vedette a dû être extirpé de son véhicule par le pare-brise et son agent a indiqué que Woods subissait des opérations aux jambes.

Woods était seul dans son VUS au moment de l’accident, survenu peu avant 7h15, heure du Pacifique. Lors d’une conférence de presse, les autorités ont précisé que le véhicule a traversé deux voies opposées et a effectué plusieurs tonneaux.

Aucune autre voiture n’a été impliquée. L’athlète de 45 ans était alerte et en mesure de communiquer lorsque les pompiers l’ont dégagé de son véhicule par le pare-brise.

Un travailleur de la route ramasse un débris du véhicule accidenté de Tiger Woods.

Les coussins gonflables se sont déployés et l’intérieur du véhicule est demeuré presque intact, «et ça lui a donné un coussin pour survivre à l’accident», a précisé Alex Villanueva, shérif du comté de Los Angeles.

«Il a subi de graves blessures aux deux jambes», a par ailleurs noté Daryl Osby, chef du Service de prévention des incendies du comté.

Brièvement mardi, le monde s’est arrêté et craignait que Woods se trouve dans un état critique ou pire. Quand il est devenu clair que sa vie n’était pas en danger, la question évidente a suivi : Pourra-t-il de nouveau jouer au golf?

Le Los Angeles Times et le réseau ESPN, citant des sources non identifiées, ont annoncé que Woods a eu une cheville éclatée et deux fractures aux jambes, incluant une fracture ouverte.

«Comme si son corps n’en avait pas assez enduré», a commenté le golfeur espagnol Jon Rahm, numéro deux au monde, alors qu’il se trouvait au Championnat Workday, en Floride.

«J’espère seulement qu’il pourra sortir de l’hôpital après sa guérison, qu’il pourra toujours jouer avec ses enfants et avoir une vie normale.»

L’agent de Woods a précisé que le golfeur a subi une opération à sa jambe et que les blessures étaient graves. Aucune accusation n’a été déposée et les autorités policières ont déclaré que rien ne laissait croire qu’il avait conduit avec des facultés et que personne n’a été blessé.

Les autorités ont dit avoir tenté de déceler des odeurs d’alcool, ou d’autres signes démontant qu’il était sous l’influence d’une substance quelconque, et n’avoir rien trouvé. Elles n’ont pas précisé la vitesse à laquelle Woods roulait.

Le véhicule se trouvait sur une colline, en bordure de la route.

L’accident est survenu sur un segment descendant d’une route à deux voies qui sillonne des banlieues cossues de Los Angeles.

Le shérif adjoint Carlos Gonzalez, premier agent à se présenter sur les lieux de l’accident, a dit qu’il lui arrive de voir des automobilistes atteindre la vitesse de 80 m/h (128 km/h) dans cette zone où la limite maximale est de 45 m/h (72 km/h) et que des accidents surviennent fréquemment.

«Je vais dire que c’est une véritable chance que M. Woods s’en soit sorti vivant», a déclaré l’agent Gonzalez.

Lorsque celui-ci est arrivé sur les lieux, un résidant du secteur lui a dit que le conducteur se trouvait toujours dans le véhicule. Gonzalez dit avoir entré sa tête dans un trou dans le pare-brise et y a vu Woods avec sa ceinture de sécurité attachée.

L’agent a posé des questions à Woods, notamment quel jour on était et où il se trouvait.

«Tiger a été capable de me parler avec lucidité», a observé Gonzalez. Woods est apparu «incroyablement calme», a ajouté l’agent, probablement parce qu’il était en état de choc.


« Je vais dire que c’est une véritable chance que M. Woods s’en soit sorti vivant »
Le shérif adjoint Carlos Gonzalez

Le golfeur se trouvait à Los Angeles ce week-end à titre d’hôte du tournoi Invitation Genesis, au club de golf Riviera, où il a présenté le trophée au vainqueur. Il devait passer les journées de lundi et mardi en tournage pour GOLFTV, l’un de ses commanditaires, propriété de Discovery Channel.

Selon Golf Digest, aussi propriété de Discovery, le tournage était constitué de leçons données à des célébrités sur le parcours. Woods n’a pas joué.

Woods, qui a remporté 15 titres majeurs et partage avec Sam Snead le record pour le plus grand nombre de victoires en carrière, avec 82, se remet d’une opération au bas du dos, effectuée le 23 décembre dernier.

Il s’agissait de sa cinquième opération au dos et de sa première depuis qu’il s’était soumis à une chirurgie de fusion lombaire, en avril 2017. Cette chirurgie l’a aidé à réaliser un spectaculaire retour, dont le point culminant a été son cinquième triomphe au Tournoi des Maîtres en 2019.

L’accident impliquant Tiger Woods est survenu peu avant 7h15, heure du Pacifique, à environ 32 km au sud du centre-ville de Los Angeles.

Woods a transporté le golf depuis son triomphe sans précédent au Tournoi des Maîtres de 1997, alors qu’il n’avait que 21 ans, et a accumulé les victoires à un rythme inégalé dans l’histoire moderne de la PGA.

Il est singulièrement responsable de la hausse des cotes d’écoute, qui ont mené à d’importantes majorations des bourses pendant sa carrière. Même s’il est âgé de 45 ans, il demeure la plus grande carte d’attraction de son sport.

Woods, qui a craint ne plus jamais jouer au golf après sa chirurgie de fusion lombaire, n’a pris part à aucun tournoi depuis le Championnat PNC, le 20 décembre, en compagnie de son fils Charlie, maintenant âgé de 12 ans. Woods est aussi le père d’une fille de 13 ans.

Le Tournoi des Maîtres doit être disputé du 8 au 11 avril. Quand on lui a demandé pendant la retransmission au réseau CBS, dimanche dernier, s’il allait y être, il a répondu ainsi : «Dieu, je l’espère».

Il avait mentionné qu’il ressentait des raideurs et qu’il devait subir un autre test pour voir s’il était prêt à augmenter la cadence de ses activités.

Il ne savait pas à quel moment il pourrait jouer de nouveau.

Dans les heures qui ont suivi l’annonce de la nouvelle, de nombreux athlètes de tous les domaines sportifs ont fait part de leur inquiétude et ont tenu à lui souhaiter un prompt rétablissement sur Twitter.

La liste inclut Jack Nicklaus, qui détient le record de 18 triomphes lors de tournois majeurs, Phil Mickelson, Ian Poulter, Alex Rodriguez, Magic Johnson, Stephen Curry, Mike Tyson, ainsi que Lindsey Vonn, une ancienne amie de coeur de Woods.

«J’en ai mal à l’estomac», a réagi Justin Thomas, détenteur du troisième rang au classement mondial, alors qu’il se trouvait à Bradenton, en Floride, en prévision du Championnat Workday.

«Ça fait mal de voir l’un de mes meilleurs amis être impliqué dans un accident. J’espère seulement qu’il est correct.»

+

WOODS, LA VEDETTE DU GOLF

Tiger Woods

À 45 ans, Tiger Woods, victime d’un accident de la route près de Los Angeles mardi, reste considéré comme l’un des meilleurs joueurs de golf de l’histoire, même si sa dernière victoire remonte à octobre 2019, une éternité pour le «Tigre» qui a longtemps régné sans partage sur les verts.

Un temps donné perdu pour le golf, Woods a réussi durant l’année 2019 l’un des plus improbables retours de l’histoire du sport.

Comme souvent dans sa carrière —et même dans sa vie—, l’Américain n’avait pas fait les choses à moitié.

Il avait mis fin à une disette de onze ans en Grand Chelem en remportant en avril 2019 le prestigieux Tournoi des maîtres, grâce à une série de coups incroyables et à son mental d’acier. Comme à ses plus belles heures.

Six mois plus tard, il s’était offert son 82e titre sur le circuit PGA lors du Zozo Championship, au Japon.

À son palmarès quasiment sans équivalent figurent 15 titres du Grand Chelem, soit trois de moins que son mentor Jack Nicklaus, et 82 titres PGA, record de son compatriote Sam Snead égalé.

Pourtant, quand il revient sur les verts en janvier 2018, après plusieurs tentatives ratées et quatre opérations du dos, dont une arthrodèse, une douloureuse fusion de vertèbres, Woods doute.

La voiture de Tiger Woods en train de se faire remorquer.

Incapable de marcher 

Un temps incapable de marcher, retombé dans les profondeurs du classement mondial, dépressif, il a même envisagé de ranger ses clubs et de mettre un terme à sa carrière.

Mais Woods est un sportif décidément à part.

Il est celui qui a fait prendre au golf une nouvelle dimension. L’un de ces très rares sportifs, à l’image de Roger Federer en tennis, qui incarnent à eux seuls leur discipline, avec une aura dépassant le cadre feutré du golf.

Quand il débarque sur la planète golf au milieu des années 90, il suscite dès le début un intérêt hors norme. Jeune, métissé (né d’un père noir et d’une mère asiatique), il dépoussière son sport.

Son jeu plus agressif, son approche physique d’une discipline encore réticente aux salles de gym, sa fougue qu’il n’hésite pas à exprimer... Un cocktail qui d’emblée fascine. Et surtout, il gagne, vite et beaucoup.

Des policiers inspectent la voiture accidentée.

Infidélités 

Phénomène de précocité, il devient le plus jeune vainqueur du Tournoi des maîtres, plus jeune numéro un mondial, plus jeune golfeur à remporter 50 tournois du circuit nord-américain.

Entre 1996 et 2008, il domine outrageusement son sport, empoche 14 titres du Grand Chelem et fait passer le golf sur une autre planète. La sienne.

Puis la machine s’enraye. En 2009, la révélation de ses nombreuses infidélités désarçonne celui que l’on croyait à l’époque inébranlable et crée un scandale retentissant dont se délecte la presse people. Il se sépare de sa femme, le mannequin suédois Elin Nordegren, avec qui il a eu deux enfants.

Contraint par ses commanditaires, dont le géant du sport Nike qui en fait une de ses figures de proue, de faire des excuses publiques, son image s’effrite sérieusement. Sa carrière connaît un premier coup d’arrêt.

Il chute mais ne renonce pas. Il va mettre quatre ans à retrouver le fauteuil de N.1 mondial et, en 2013, parvient à redevenir le sportif le mieux payé au monde selon le magazine économique Forbes, qui estime à plus d’1,5 milliard de dollars le total de ses gains depuis ses débuts pros en 1996.

C’est alors son physique qui l’abandonne. Touché au dos, il est opéré une première fois en 2014. Son élan se délite, son mental vacille et son niveau inquiète.

Il réalimente de nouveau la rubrique des faits divers en se faisant arrêter, endormi au volant de sa voiture, sous l’emprise d’un cocktail de médicaments et d’antidépresseurs un soir de mai 2017 en Floride.

Woods a fini par se relever et par regagner. Mais en janvier dernier, il s’est fait opérer une nouvelle fois du dos pour retirer un fragment de disque qui pinçait un nerf.

Aucune date n’était fixée pour son retour sur les verts. C’était avant son accident de la route mardi.  AFP